La soutenable légèreté de l’être

Scénario : Éléonore Costes
Dessins : 
Karensac
Éditeur :
Delcourt
Date de sortie : 30/05/2018
Genre : roman graphique, initiatique, tranche de vie, biographie.

« La Soutenable légèreté de l’être » ou l’ingérable fragilité de Lolo, jeune hypocondriaque qui nous raconte sa vie de l’enfance à l’âge adulte alors qu’elle croit la mort venir. Une biographie tendre, drôle et touchante, comme le dit si bien l’éditeur pour cette petite tranche de vie dans la collection « une case en moins ».

Présentation de l’éditeur :

Lolo est hypocondriaque et angoissée… Jusqu’au jour où, hospitalisée, elle va enfin se confronter à ses trente années de vie. Un parcours initiatique raconté dans un album, ponctué de flash-back, à la fois drôle et touchant.

Lolo a peur d’à peu près tout : elle évite les transports en commun, l’ascenseur, les soirées… À la veille de ses 30 ans, elle est hospitalisée pour une douleur dont on ignore la cause. Les médecins sont unanimes, c’est « dans sa tête ». En faisant le point sur sa vie, sa famille, ses addictions, Lolo va peut-être enfin comprendre à quel point est soutenable, cette légèreté de l’être…

soutenablelegereteDeLEtre-1

Mon avis :

Voilà bien une situation qui pend au nez de pas mal de femmes quand arrive l’âge, sonnant et trébuchant, des fameux 30 ANS ! J’en connais pas mal, moi la première, qui se sont alors écriées « oh mon dieu, mais qu’ai-je fait de toutes ces années ?! Hier, encore, j’avais 20 ans… » (accessoirement, ce ne sont pas là les paroles d’une chanson ? Ça me dit quelque-chose…) et sur le coup, c’est pas soutenable du tout, du tout !

Tout au long de ce livre, je me suis dit que « non, ce n’est pas soutenable ». Lolo n’aime pas vieillir et ce n’est pas tout. Lolo, surnom de Éléonore Costes, a un souci avec pas mal de choses depuis sa tendre enfance. Avec l’école déjà, où il est difficile de faire comprendre à une nonne qui tient lieu de directrice qu’à ses yeux, Dieu, il a la tête d’un fameux fromage où les anges font des caprices (si vous voyez ce que je veux dire) et autre problème dont on ne sait s’il est psychologique ou physiologique : le mot « caca » a du mal à passer, dans tous les sens du terme.

Mais c’est en étant hospitalisée pour un trouble qui ne semble pas être « dans sa tête » cette fois ci, qu’ Éléonore pense à son passé, son enfance, d’où lui viennent ses angoisses et bien d’autres choses qui, alors qu’elle se croit à l’approche de sa mort (ça, oui : c’est dans sa tête), ont façonné la personne qu’elle est devenue.

 

Un roman initiatique poussé à l’extrême de par le côté « hypocondriaque » de notre héroïne, mais qui reflète tellement bien le passage à « l’âge adulte », la période où on va bientôt s’entendre dire « c’est pour quand le mariage ? », « pour quand les enfants ? », « tu as une bonne situation professionnelle ? », «  tu vis toujours chez tes parents ? » (avec la grosse intonation à la fois incrédule et choquée).

soutenablelegereteDeLEtre-4

C’est pas toujours facile et pourtant, en dramatisant tellement ce passage (que ça le dédramatise… si, si, je vous assure) : Lolo et Karensac ont réussi à me faire dire – et par extension je l’espère, aux lectrices aussi – bah c’est pas si grave d’avoir 30 ans. On a encore plein de belles années devant nous et tous nos rêves sont encore réalisables. Donc même si je n’ai pas accroché au dessin (vous savez bien que moi et les romans graphiques ça fait 36 hein… bon.), l’histoire, elle : elle m’a touchée car je l’ai vécue. À ma façon, certes, mais je l’ai vécue. Vous l’avez vécue, vous mesdames et vous la vivrez sûrement, mesdemoiselles. Mais 30 ans, c’est vachement bien !

Alors bonne lecture à toutes, et à tous.

 

Ne fumez pas trop.

ShayHlyn.

Un commentaire sur “La soutenable légèreté de l’être

Ajouter un commentaire

  1. Vrai ça sent trop le vécu, la sensation de ne « rien » avoir fait de ta vie et les années qui passent… J’aime bien ce style de livre et je le lirais volontiers ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :