Oblivion song – tome 1

Scénario : Robert Kirkman
Dessin : Lorenzo de Felici
Éditeur : Delcourt
Sortie : mars 2018
136 pages
Genre : science-fiction


 La nouvelle série signée Robert « Walking Dead » Kirkman & Lorenzo De Felici, qui s’attaquent à la science-fiction. Le BLOCKBUSTER du printemps supportée par un lancement exclusif en France, avant même les USA.

Résumé

Il y a dix ans, 300 000 habitants de Philadelphie ont soudainement disparus, happés vers une autre dimension. Ils tentent d’y survivre face à des monstres gigantesques. Le gouvernement a abandonné les recherches. Nathan Cole, lui, poursuit pourtant les missions de sauvetage afin de ramener les survivants… Mais sont-ils vraiment tous prêts à revenir ? Et que cherche en réalité Nathan ?

oblivion song t1 pl

Mon avis

Après Outcast t5 et Walking dead t29, je clos mon cycle Robert Kirkman avec le premier volume de sa nouvelle série. Le succès de quasiment toutes les séries créées par Kirkman, fait qu’il est forcément attendu au tournant quand il lance une nouveauté. Il est donc de ces auteurs vers lesquels on a tendance à aller un peu trop facilement les yeux fermés.

Avec Oblivion Song, Kirkman s’attaque à la SF et nous appâte avec un pitch des plus alléchant. Monde post-apocalyptique, étrange univers parallèle, personnages au fort tempérament, implication politique douteuse et créatures monstrueuses inquiétantes. Les ingrédients sont là pour faire une bonne histoire. Mais, malgré les formidables talents de conteur de Robert Kirkman, l’entrée en matière m’a parue un peu lourdingue et confuse. Difficile de s’immerger rapidement dans l’histoire, et d’en saisir pour l’instant tous les enjeux. Ce premier tome installe la série, et pour qui connait l’oeuvre de Kirkman, on sait qu’il prend toujours son temps pour installer les trames narratives. Mais là, j’ai trouvé le procédé un peu lourd, trop lent et trop confus.

Idem pour le dessin de Lorenzo de Felici. Si globalement il laisse une bonne impression avec notamment un découpage efficace et rythmé, certaines planches figurant l’univers parallèle manquent de lisibilité et n’aident pas à la compréhension.

Ceci étant, l’action, les rebondissements et les cliffhangers infernaux de Kirkman sont bien présents et donnent toujours envie d’en savoir plus !

Il faudra donc attendre le tome deux pour avoir avoir un avis un peu plus tranché sur cette nouvelle série.

Loubrun


 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :