Lefranc – tome 29 – La stratégie du chaos

Scénario : Roger Seiter
Dessin : Régric
Editeur : Casterman
48 pages – cartonné
Parution : 11 avril 2018
Aventures

1956, les JO de Melbourne sont en danger !

2

Présentation :

Lefranc est envoyé en Australie afin de couvrir les J.O. de 1956, mais la météo et ses caprices l’empêchent de continuer sa route.
Il accepte alors la proposition de son ami, l’athlète Jean Duval, de terminer le trajet en hydravion.
Mais rien ne se passe comme prévu. Après un amerrissage forcé, Lefranc et le reste des naufragés sont recueillis par un immense bateau tout droit sorti du futur…

4

3

Mon avis :
Il est probable que ce dernier opus des aventures de Lefranc suscitera des avis tranchés. Il y aura les contempteurs de la ligne claire, celle des émules des maîtres de l’école de Bruxelles (Hergé, Jacobs, Martin, …), il y aura ceux qui font la moue vis-à-vis des modes fifties et vintage. Et puis, il y aura ceux que la nostalgie bien utilisée continue de ravir. Une question récurrente émerge : ce style, parfois tant décrié, mérite-il encore de nous intéresser ? Ma réponse est : oui, bien sûr, pourquoi pas ? A condition de prendre cet album pour ce qu’il est, comme un bel exercice de style. Les esprits chagrins pourront toujours ressasser leurs sempiternelles critiques : trop d’éléments pour un scénario qui doit tenir dans un format trop étroit, accumulation de poncifs datés, invraisemblance de la science-fiction de (grand) papa, … Et ils auront raison, mais tant pis pour eux s’ils font la grimace devant une bonne madeleine avec leur tasse de thé. Pour ma part, je pense qu’il faut continuer à lire ces BD classiques, pour leur limpidité narrative, pour leur maîtrise du graphisme, pour leur charme aussi désuet qu’illusoire.

La ligne claire est éternelle … Lefranc aussi…

5

Skippy

Un commentaire sur “Lefranc – tome 29 – La stratégie du chaos

Ajouter un commentaire

  1. Malgré mon (grand) âge, il y a belle lurette (elle est belle cette expression hein ?! 😉 ) que je ne lis plus ce genre de BD, que je trouve désuètes, faisant partie de ceux qui n’apprécient pas le style vintage avec ses aplats et ses bulles indigestes genre B&M !
    Quant à « la ligne claire est éternelle » je ne suis pas sûr qu’elle corresponde au graphisme pas très élégant de Regric qui n’est pas très attractif !
    Bref, longue vie à Lefranc… mais sans moi ! 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :