Le singe jaune

Scénario : Barly Baruti et Christophe Cassiau-Haurie
Dessin et couleurs : Barly Baruti
Éditions : Glénat
112 pages – cartonné
Parution : 17 janvier 2018
Aventures


Une découverte improbable. Un trésor introuvable.

Présentation

Bruxelles, fin des années 1990. Une nouvelle défraie la chronique : on aurait découvert une toute nouvelle espèce de primate en Afrique centrale, le « singe jaune à gorge rouge » ! Paulette Blackman, célèbre journaliste belge d’investigation, est sollicitée pour tirer au clair cette affaire susceptible de bousculer le monde scientifique. En se rendant dans la zone de recherche, située au cœur d’une région à risque où sévissent encore des milices rebelles, elle va découvrir que cette incroyable découverte cache un trésor lié à la douloureuse histoire coloniale du Congo…

Les auteurs de Madame Livingstone nous embarquent dans une nouvelle aventure exotique et enlevée digne d’À la poursuite du diamant vert !

3-thumb-140

Mon avis

Les ingrédients d’un bon récit d’aventures sont tous réunis dans cet album. Des personnages attachants, des décors épiques, une course au trésor frénétique, le tout assaisonné de traces du passé colonial et des ambiguïtés contemporaines de la RDC. Le parcours au cœur des ténèbres se fait dans la violence et la trahison. Le scénario, assez dense, garde une trame linéaire à effet addictif. Le lecteur tourne les pages avec plaisir sur le rythme nerveux et mouvementé des péripéties. Mais ce que je retiens de cet album, c’est surtout le dessin et les couleurs de Baruti. Son travail colle à la perfection à ce type de récit. Le Congo, c’est son histoire et son pays. Il était vraiment le bon choix pour cette longue aventure graphique. Si son style se rapproche un peu de celui de Hermann, c’est son côté BD congolaise qui me paraît le plus représentatif et le plus pertinent pour le sujet. Certaines cases et planches sont de toute beauté, pas seulement celles de la forêt, mais aussi certaines vues de Bruxelles. En fin d’album, quelques pages d’études et recherches viennent préciser des points de contexte importants comme, par exemple, la ségrégation des métis dans Ruanda-Urundi colonial. Thème essentiel pour le scénario.

4-thumb-122

 

Skippy


le singe jaune,cassiau-haurie,barluti,glénat,17 janvier 2018,aventures

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :