Nestor Burma contre C.Q.F.D.

cov.jpg1.jpgTexte et dessin : Moynot

D’après le roman de Léo Malet et l’univers graphique de Tardi

Editeur : Casterman

72 pages – cartonné

Parution : 12 octobre 2016

Hard boiled à la française

 

Présentation :

1942. Nestor Burma vient à peine de rouvrir l’agence Fiat Lux qu’il tombe sur une affaire « en or » : retrouver trois lingots disparus lors de l’attaque d’un train postal avant-guerre.


Quelques mois après 120 rue de la gare, la deuxième enquête du détective de choc dans le Paris occupé.

2.jpg

Mon avis :

Avec un scénario adapté du deuxième roman de Léo Malet et paru en 1945, Moynot nous livre la suite des aventures de Nestor Burma dans l’ambiance pesante de l’occupation allemande. Au-delà d’une intrigue tarabiscotée, c’est la reconstitution du Paris bombardé et de ce climat glauque des années noires qui donnent une force incontestable à l’album. Le lecteur s’attarde sur les cases qui rendent cette atmosphère particulière des rues, des ponts, des stations de métro en 1942. Comme dans 120, rue de la gare, on cherche ici le petit détail historique dans les décors, les vêtements ou encore la saveur du vocabulaire de l’époque.

 

3.jpg

Le dessin puissant, un peu brut, d’Emmanuel Moynot, respecte le style de Tardi. Petit clin d’œil au lecteur : l’auteur insère la couverture de son précédent album L’Original dans une petite case de la page 57. L’éditeur Casterman a prépublié, sous forme de feuilleton en trois numéros, l’album en noir et blanc. Ce qui n’est pas sans rappeler les années (A suivre).

Les amateurs de la série sont comblés.

 

a08-3e78906.gif     Dessin

a08-3e78906.gif     Scénario

a08-3e78906.gif     Moyenne

 

Le site internet des Editions Casterman : ICI

 

Skippy.

Btooom T19

51y+C3a33qL__SX356_BO1,204,203,200_.jpgPlancheA_288674.jpgAuteur  : Junya Inoue

Éditeur : Glénat

194 pages

Survival

Sortie : le 21 septembre 2016

 

 

Avis de l’éditeur :

Les derniers participants à Btooom! font enfin leur apparition. Face à Himiko, c’est l’homme à cause duquel elle s’est retrouvée sur l’île qui surgit de nulle part et la kidnappe. Comment aurait-elle pu échapper à un homme armé d’une mitraillette… De son côté, Ryota se voit contraint d’affronter à la fois un drone télécommandé et le jeune Kosuke qui en profite pour s’en prendre à lui. Alors que la situation est loin d’être à son avantage et que Ryota voit la défaite poindre, un drôle d’événement se produit…

Mon avis :

Ryota mène la danse, retrouvant ses capacités de joueur de haut standing, mais à force, plusieurs ennemis tentent de le traquer simultanément. Entre autres, une ennemie de taille utilise des drones télécommandés pour le vaincre, mais aucun d’entre eux ne parvient à prendre le dessus.

Himiko, de son côté, se retrouve piégée face à un adversaire qu’elle connait fort bien, mais qui ne devait nullement se trouver sur l’île du massacre : son ancien violeur. Sa situation se gâte, et du coup, les différences tactiques mises en place pour neutraliser l’ennemi sont à revoir.

Btooom se laisse toujours autant savourer et déguster quoi que, à force d’introduire de nouveaux personnages sans fin, cela repousse son dénouement. Ce qui n’est pas pour nous déplaire car l’originalité et le charisme ressortent nettement de cette série. Les tomes se lisent vite, le rythme est endiablé, le trait de Junya Inoue est un régal et ses protagonistes attachants.

A noter également, depuis quelques volumes, une partie du texte rédigé en anglais, et forcément traduit, se concentre sur le personnage de Francisca, une joueuse domiciliée à Washington. Cette dernière, classée parmi le top mondial des joueurs en ligne du Btooom, s’acharne sans état d’âme sur Ryota en usant de ruses les plus diverses. Ne se trouvant pas sur l’île du massacre, mais jouant tranquillement à distance sur son clavier, cette jeune femme ne possède aucune pitié et savoure chaque tuerie comme si il s’agissait véritablement du jeu en ligne.

Le prochain volume atteindra déjà son 20ème tome. Pour un survival qui tient la distance : c’est un aspect ô combien positif et jouissif !

a08-3e78906.gif

btooom,junya inoue,glénat,810,survival,092016

Coq de Combat

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑