Collection Pouss’ de Bamboo

Le Petit Garçon qui criait au Loup

d’après une fable d’Esope

Dessinateur : Domas

Texte : Hélène Beney

Couleurs : Sylvie Bonino

Editeur : Bamboo

Dépôt Légal : avril 2014

ISBN : 978-2-8189-2665-9

38c2c-67566700

La Belle et la Bête

d’après un conte de Madame Leprince de Beaumont

Dessinateur : David

Texte : Hélène Beney

Editeur : Bamboo

Dépôt Légal : avril 2014

ISBN : 978-2-8189-2664-2

Résumé :

Pouss’ de Bamboo propose une collection de contes traditionnels en bande dessinée, sans parole, destinée aux tout-petits, à partir de 3 ans. Pour l’instant 14 contes sont disponibles en librairie.

pouss' de bamboo,la belle et la bête,le petit garçon qui criait au loup,domas,david,bamboo édition,hélène beney,sylvie bonino

Dans l’album, le conte dans sa version texte est proposé après la BD, l’adaptation est correcte. De plus, « apprends à dessiner… » propose quelques esquisses des personnages.

Mon avis :

Tout d’abord, en tant que professionnelle de la petite enfance, je pense que les BD ne sont pas accessibles en dessous de 7/8 ans, et seulement aux bons lecteurs. Un bon lecteur n’est pas uniquement en mesure de déchiffrer les mots de façon rapide, mais c’est aussi quelqu’un capable de décrypter tous les codes de l’écrit : sens de lecture, compréhension implicite, cadre spatio-temporel, contexte.

Un enfant de 3 ans a déjà du mal à différencier et comprendre le sens de 2 images côte à côte contenant le même personnage, dans un album. Les illustrations de grandes tailles fourmillent déjà d’informations pour un jeune enfant, qu’il doit combiner avec la signification du texte correspondant.

alors les vignettes de ces albums petits formats sont un obstacle certain à la compréhension du conte.

pouss' de bamboo,la belle et la bête,le petit garçon qui criait au loup,domas,david,bamboo édition,hélène beney,sylvie bonino

Néanmoins, la démarche d’adaptation des contes traditionnels en Bd est louable, le texte en fin d’album est plutôt proche des textes intégraux. Ca change des Disney, pas de mièvrerie en fin d’histoire : le berger se fait dévorer et c’est entièrement sa faute.

Les dessins sont tout à fait agréables, le fait de demander à plusieurs auteurs de décliner une quinzaine de titres du patrimoine européen permet une autre approche des contes pour les plus jeunes. Les non lecteurs connaissant déjà les contes peuvent se faire plaisir avec ces ouvrages.

Ma note :

6/10

Sophie

 

Un commentaire sur “Collection Pouss’ de Bamboo

  1. Bonjour, et merci de cette franche critique 🙂 Je me permets juste de rebondir sur votre avis que la BD n’est pas accessible avant 7/8 ans… C’est justement la démarche de notre collec!!! Avec des titres simple comme le mien, ou les 3 petits cochons, on APPREND justement les bases de la lecture BD, on donne les codes. Une premiere lecture avec les parents est forcément nécessaire, car personne n’apprend à lire de manière innée. Mais ensuite, l’enfant s’émancipe (dès 5 ans, croyez en mon expérience) et commence une lecture autonome et réelle.
    Néanmoins, certains contes (Cendrillon, la Belle et La bete) s’adresse effectivement à un public qui doit déjà avoir compris les codes.
    Bien cordialement,
    Domas

    J'aime

  2. Perso, c’est en accompagnant ma filleule vers l’age de 6 ans que je lui ai donné le gout des BD.
    C’est actuellement le gros problème du 9e art , c’est le renouvellement des lecteurs, il faut donc avoir des titres pour les habituer très tôt à ce genre.
    je ne peux qu’encourager ces titres « jeunesses ».

    J'aime

  3. J’ai une expérience similaire. J’ai fait lire « le Petit Poucet » dans cette collection à ma fille alors qu’elle avait 4 ans. Évidemment, les premières lectures se font accompagnées. Mais elle est revenue d’elle-même vers ce livre pour se raconter l’histoire toute seule après l’avoir « apprivoisé ». La lecture image par image doit s’apprendre, en effet. Mais il est possible de l’acquérir assez tôt.

    J'aime

  4. Bonjour Domas,
    Je suis tout à fait d’accord avec vous concernant l’apprentissage des bases et des codes de la lecture. Et bien sûr, l’adulte doit accompagner l’enfant afin de le laisser lire seul après quelques temps. Je vois hélas trop d’enfants sans accompagnement familial, et qui n’auront pas accès à toutes les richesses de ces bandes dessinées. Ces deux ouvrages vont enrichir la bibliothèque scolaire de ma classe maternelle, et je me ferai un plaisir d’accompagner vos futurs lecteurs.
    Cordialement.
    Sophie

    J'aime

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :