Clichés de Bosnie

clichés de Bosnie,Ducoudray,Ravard,futuropolis,témoignage,reportage,documentaire,humanitaireclichés de Bosnie,Ducoudray,Ravard,futuropolis,témoignage,reportage,documentaire,humanitaireScénario : Aurélien Ducoudray

Dessin : François Ravard

Editeur : Futuropolis

date de sortie : juin 2013

232 pages

genre : documentaire

 

 

 Des clichés contre les clichés

 

CLICHÉ : n.m. 1– image négative d’une photographie – Par Ext. Photo. 2– fig. et péj. Idée ou expression toute faite trop souvent utilisée => poncif, banalité, stéréotype

 

En 2004, Aurélien Ducoudray est photographe de presse dans un petit quotidien de province. Lorsqu’il apprend dans son propre journal qu’un convoi humanitaire va se rendre prochainement en Bosnie, il veut en faire partie pour rompre la monotonie de son quotidien et pour avoir une autre vision de la situation en ex-Yougoslavie que celle donnée par les médias. Malgré le désintérêt que porte son patron à cette affaire, il obtient l’autorisation de partir à condition qu’il prenne des congés.

Il rejoint donc l’association qui s’apprête à envoyer un seul et unique camion en Bosnie. On est loin des grandes missions humanitaires diligentées par les ONG. Ici, nous avons à faire à Arlette, ancienne prof de collège qui a mené pendant 6 ans de suite un projet pédagogique avec ses élèves pour venir en aide aux Bosniaques. Elle poursuit son oeuvre entourée de bénévoles ayant chacun une spécialité utile pour la mission.

clichés de Bosnie,Ducoudray,Ravard,futuropolis,témoignage,reportage,documentaire,humanitaire

L’amateurisme de cette joyeuse bande donne le ton de la mission et de l’ouvrage : enjouée et cocasse. La naïveté de Ducoudray qui finalement, comme l’immense majorité des riches Européens, ne connaît rien du conflit qui a fait rage en ex Yougoslavie, est touchante. Mais attention, l’affaire est sérieuse. Arlette est de ces femmes de caractère à qui rien n’est impossible et qui ne renonce jamais. C’est avec fermeté qu’elle mène sa barque dans le seul et unique but d’apporter tendresse et réconfort autant affectif que matériel.

Le rythme enlevé et le ton léger nous font littéralement avaler les 210 pages de ce livre. Aurélien Ducoudray et François Ravard nous font passer en un clin d’œil du rire aux larmes, de la blague de potache au drame humain. Ce témoignage est une tranche de vie(s) sans fioritures et sans tricheries nous présentant avec humilité les conséquences dramatiques d’un conflit difficile à comprendre qui pourtant s’est déroulé à nos portes. Mais ce qui compte le plus pour Arlette, n’est pas tant de comprendre que d’aider.

clichés de Bosnie,Ducoudray,Ravard,futuropolis,témoignage,reportage,documentaire,humanitaire

Si l’essentiel de l’ouvrage se concentre sur le séjour humanitaire en Bosnie, l’auteur nous glisse quelques résumés historiques sur le conflit permettant de mieux comprendre ce qu’ont enduré les populations.

Le dessin en noir et blanc, sans cases délimitées relève de prime abord davantage du crayonné et du carnet de voyage. Qu’on ne s’y trompe pas ! Le trait est expressif et très vivant. L’absence de contour aux cases donne une vivacité et une énergie au récit qui colle parfaitement au dynamisme de l’équipe humanitaire. Comme pour marquer la rigueur et la dureté de l’Histoire, seuls les faits historiques sont encadrés.

Ce témoignage est beau et sincère. Il montre qu’avec trois fois rien et une bonne dose de volonté et d’abnégation, il est possible de réaliser de grandes œuvres. Mais il montre également que la paix peut aussi tuer à petit feu …

 

Ma note : 8.5/10

Loubrun

clichés de Bosnie,Ducoudray,Ravard,futuropolis,témoignage,reportage,documentaire,humanitaire

 

le blog de François Ravard : http://francoisravard.canalblog.com/

le blog de Aurélien Ducoudray : http://boulamatari.blogspot.fr/

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑