La semaine Pin up (1)

La prochaine semaine sera consacrée aux pin-up’s sur ce blog.
Vive les vacances!
On commence par un petit Gibrat.

ex_libris_Sollies-Villemuseum3.jpg
N’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter hebdomadaire.

 

Sur les quais.

sur les quais.jpgsurlesquais1.jpgAuteurs : Van Linthout et Rodolphe
Editeur : Casterman (Rivages ).
Parution : 05/2008

Le choix.
New York, années 50. La vie quotidienne des dockers est régie par un syndicat mafieux dirigé par Johnny Friendly. Intimidation, passage à tabac, chantage, le syndicat ne s’interdit aucun expédient pour maintenir ses activités illégales, y compris l’assassinat. C’est justement à l’exécution d’un docker récalcitrant qu’assiste un soir le jeune Terry Malloy, qui fut autrefois un boxeur prometteur avant de devenir lui aussi docker à l’instigation de son frère Charley, le bras droit de Johnny Friendly. Que faire ?

Dilemme.
Je continue mon opération « écumage de mes dédicaces » .Je viens de lire « sur les quais », une adaptation d’un roman de Budd Schulberg  dessinée par l’ami Georges Van Linthout . En lisant ce polar en noir et blanc, j’ai pensé à une phrase de Schuiten sur la technique du noir et blanc décrivant cet exercice comme très spécifique et demandant un travail des plus pointus. Et c’est vrai que via ce style , on peut juger du talent d’un dessinateur et Van Linthout s’en tire avec tous les honneurs .C’est tout simplement remarquable. En plus  si vous avez l’occasion de le rencontrer lors d’un festival, c’est quelqu’un de très ouvert et affable .Un chouette gars en somme.
Pour l’histoire, il s’agit d’un polar très agréable, sans grande surprise mais efficace. Si vous aimez les ambiances glauques mafieuses, je vous le conseille.
8-17b1.gif

 

 

 

On en parle sur le forum.

3675846488.3.jpg

BEACH STARS – tomes 6 & 7

Couv_111488.jpgCouv_106443.jpgPlancheA_111488.jpgDessin et scénario : Masahiro Morio

Editions Kurokawa

Série Shonen

Sortie le 11/03/2010 et 10/06/2010

Prix conseillé : 6,90 € – Prix officiel Benelux : 7,85€ !

Genre : Manga sportif

 

Résumé (de l’éditeur) : Le tournoi de la préfecture de Kanagawa touche à sa fin et les deux équipes finalistes se livrent un combat sans merci par ballon interposé ! Si Higasaki a remporté la première manche, les joueuses de Yamagami, championnes incontestées de ces dernières années, ne comptent pas les laisser gagner si facilement. Tout peut donc encore basculer !

 

Mon avis : En cette fin du mois de juillet, quoi de plus normal que de lire les deux derniers tomes de la série « Beach stars »? Que ce soit sur les plages ou en rêvant des plages, les amateurs du genre seront comblés. J’ai déjà dit tout le bien que je pensais de cette série dans de précédents posts. Mon avis n’a pas changé. Cela reste bien ficelé avec ce zeste de folie et de démesure qui fait passer une gentille partie de beach-volley en une épopée extraordinaire.

Le suspens va durer jusqu’à la fin du 7e et dernier tome du premier cycle. L’auteur ouvre la porte vers une année 2 et c’est déjà les questions qui fusent sur les forums de discussion consacrés à la série. Une année 2 a été publiée en deux tomes au Japon. C’est court. Alors, une fin de série bâclée ou une transition vers une année 3 ? La question est posée et les fans attendent avec impatience un communiqué de Kurokawa, l’éditeur en France, sur ses intentions. L’année 2 sera-t-elle publiée en francophonie ? Les convoyeurs attendent…Cette attente est insoutenable !…

 

 

7,5 /10

 

Capitol.

 

On en parle sur le forum : ICI.

Slhoka T1:L’île oubliée.

Slhoka1.jpgSlhoka.jpgAuteurs : Goderidge et Floch.
Editeur : Soleil.
Date de parution : 09/201.

Le crash.
Sur la planète Link-Arkhoïde, les deux plus grandes puissances se déchirent dans une guerre sans fin. L’Okrane, dirigé par son chef Le Pourpre, cherche un moyen radical pour éliminer son ennemi juré : La Zeïde.
Mais voilà que le projet est perturbé par un pilote de guerre, Slhoka. Rescapé d’un accident d’avion avec son ami Ar’n, recueilli par une étrange tribu, les Dorés, sur un île paradisiaque, ce jeune pilote va découvrir l’amour avec Leidjill, un belle indigène. Lorsque l’Okrane arrive sur l’île, ce n’est pas pour les secourir, mais pour transformer ce paradis en enfer.

Le monde en péril.
Je continue à écumer mes albums dédicacés.  Une très belle dédicace d’ailleurs de Floch plus connu pour les naufragés d’Ythaq que pour ce Slhoka.  Une série que j’avais complètement zappée à l’époque .Il faut avouer que Slhoka a du mal à se démarquer de la masse «solaire » vu son héros aux supers pouvoirs  dans un environnement « fantasy ». Mais comme la lecture fut agréable, je vous le conseille quand même. C’est déjà l’occasion de lire une BD d’ HF hors Arleston(c’est déjà une belle anomalie) et de sauver un nouvelle fois le monde via un héros malgré lui , un peu comme Virenque , à l’insu de son plein gré. Action et pouvoirs fantastiques sont donc au menu sur un fond de guerre mondiale.  Rien de bien révolutionnaire, plutôt convenu mais plaisant à suivre notamment grâce au dessin de Floch .
Il me reste à trouver le tome 2 pour poursuivre les aventures de fesse en feu et de découvrir ce qui se cache sur l’ile de « Peenemunde ».
7-17b0.gif

 

 

 

On en parle sur le forum .

slhoka2-1e2f218.jpg

Eva Médusa.Toi le venin, le désir et l’amour.

Auteurs : Mirallès et Segura.
Editeur :Glénat ( Grafica).
Sortie :5/1991

 


Déesse ?
Dans la chaleur de l’été brésilien, la jeune Maria découvre l’étrange pouvoir du vaudou. Possédée, la voilà métamorphosée en une femme au corps magnifique et aux charmes pervers. Qui va résister aux charmes et aux malédictions de celle que l’on surnomme à présent Eva Medusa ?
Lire la suite « Eva Médusa.Toi le venin, le désir et l’amour. »

le cycle d’Ostruce T4: le desespoir des Dracks.

Cycle d'Ostruce (Le)4.jpgcycled_ostrucele4_pla.jpgAuteurs :Pona et Dubois
Editeur :Le Lombard.

Sortie :07/2010

L’épilogue.
En dépit des efforts d’Ajjer, la République a récupéré l’œuf du Grand Dragon et compte bien asseoir sa légitimité populaire par un procès en bonne et due forme qui lui permettra d’exécuter le dragonneau à peine éclos. Pendant ce temps, sur le front, les révolutionnaires déploient les armes méca-magiques par lesquelles ils pourront écrire l’Histoire. Mais, Ajjer n’a pas dit son dernier mot.

La lutte finale.
C’est un peu triste que j’ai refermé cet ultime tome du tandem Ajjer /Katiana.  Un duo des plus attachants .D’un coté notre amazone drack fonçant droit devant, inébranlable et dur comme le roc et de l’autre, la futée  et malicieuse presque sorcière Katiana et ambassadrice  SVP.  Nos deux héroïnes vont presque jouer un rôle secondaire dans ce tome 4, car la révolution est un ogre qui dévore tout sur son passage. Vous y trouverez d’ailleurs plein de symboles en rapport avec la révolution bolchévique. Ce mélange d’uchronie fantastique est relevé de façon magistrale par le dessin de Christophe Dubois. Que dire que c’est tout simplement magnifique. Chapeau bas monsieur le dessinateur.
Allez une petite chanson.
« C’est la lutte finale:
Groupons-nous, et demain,
Le cycle d’Ostruce
Sera le genre BD.
C’est la lutte finale:
Groupons-nous, et demain,
La ballade de Magdalena.
Sera la BD de demain »

Mais qu’est ce que tu nous chantes là Samba ? La ballade de Magdalena , c’est quoi ?
Et bien c’est le nouveau projet de Dubois toujours chez Le Lombard , si vous voulez savoir le thème de cette  prochaine série , plongez vous dans l’avant dernière planche du « cycle », c’est quasiment une transition parfaite . Bon vent donc à cette nouvelle ballade.
surprises.smileysmiley.com.8.gif



On en parle sur le forum.

Comme la belle bannière de JMC le signale, une semaine spéciale Cycle d’Ostruce sur le blog et le forum. Rencontre de Christophe Dubois au festival de Contern, quelques dédicaces et certainement quelques beaux dessins pour terminer .

Cycle d'Ostruce (Le).jpg

 

I.R.S.-ALL WATCHER – tome 4: La spirale Mc Parnell

Couv_111105.jpgPlancheA_111105.jpgDessin : Andrea Mutti

Scénario : Stephen Desberg

Editions Lombard

Collection troisième vague

Sortie le 25/06/2010

Prix conseillé : 10,95 €

Genre : Polar financier

Résumé (de l’éditeur) : Nous sommes déjà à la moitié de l’enquête sur le mystérieux All Watcher. Tandis que d’autres s’intéressent aux origines de la fortune d’Abraham Romanovitch, Sheba et Mia tentent de comprendre quel peut être l’intérêt de leurs suspects pour des bidonvilles de Rio. Comment, au juste, un petit employé de bureau a-t-il pu  profiter des retombées de la perestroïka pour devenir l’un des oligarques russes les plus en vue de la planète…? Avec un peu d’instinct, beaucoup de chance, des litres de sang versé et… les bons contacts !


Mon avis : All Watcher, une série qui petit à petit s’installe dans les meilleures ventes BDs actuellement. J’avais eu un peu de peine pour entrer dans l’histoire mais au fil des tomes, j’avais accroché à l’hameçon. Le 4e tome est déjà sorti fin juin, juste avant la période des vacances, parfait pour être lu sur les plages. La surprise du chef, c’est la présence au dessin d’Andrea Mutti, le dessinateur de la série « Caïn ». A la lecture de cette info, j’ai déjà eu un moment de recul…Mais bon, j’avais envie de lire la suite…

Rien à redire sur le scénario de Stephen Desberg qui est bien le ciment de la série, le moteur d’une belle mécanique mise en place. C’est bien raconté, bien amené, bien documenté. Mais où mes craintes se sont avérées exactes, c’est au niveau du dessin. Une catastrophe ! Déjà en voyant la couverture, on a compris. Je me demande franchement comment une maison comme Le Lombard peut laisser publier un ouvrage aussi peu abouti au niveau graphique. La qualité du dessin relève plutôt d’un brouillon amélioré mais cela reste du niveau d’une ébauche mise au net. Le dessin est déplorable. J’ai eu l’impression d’un travail bâclé et vite remis à l’éditeur faute de délais. Le Lombard ne peut éditer ce genre d’accident…L’éditeur aurait du réagir quitte à retarder sa sortie, même si on rate une bonne fenêtre marketing. Lamentable. En plus de cela, certains personnages sont à peine ressemblants par rapport aux tomes précédents. Plus grave, ils se ressemblent tous ! ils ont tous la même tronche patibulaire. Mc Parnell est à peine esquissé. J’ai eu des problèmes pour reconnaître les différents personnages. Même Larry n’est pas au meilleur de sa forme. Un massacre… Ce phénomène, je l’ai déjà relevé sur la série « Caïn », rien de nouveau, mais au moins le dessin était plus abouti, plus travaillé.

En fin de compte, j’ai quand même lu cette Bd pour le scénario mais comme je vous le dis, c’est une grosse déception graphique. J’espère que Mutti ne travaillera plus sur cette série. Le Lombard devrait être un peu plus exigent et directif sur la qualité et la bonne fin du travail de son dessinateur. C’est une question de crédibilité…Ma cote est de 5/10 mais c’est surtout pour le scénario. Le dessin mérite une cote d’exclusion et dans cette optique, mon 5/10 relève plutôt de la charité chrétienne… Amen !

5 /10

Capitol.

On en parle sur le forum : ICI.

Le monde de Lucie T3: Lucie(s).

Monde de Lucie (Le)3.jpgMonde de Lucie (Le).jpgAuteurs : Kris et Martinez.
Editeur : Futuropolis.

Quitte mon corps !
En introduisant le parapsychologique dans leur récit Kris et Guillaume Martinez offrent une surprenante alternative au matérialisme et au divin : celle de l’esprit, une contrée mystérieuse dont l’exploration pourrait nous apporter bien des réponses…

Grand écart .
BDgest : « Non content d’offrir l’une des intrigues les plus admirablement construites de ces dernières années » Carrément.

Coin BD « l’auteur s’en sort avec maestria, en gérant parfaitement l’équilibre scénaristique de ce récit intelligent et excessivement prenant. » Je me demande si j’ai lu la même BD

Planète BD « Le scénariste Kris a évidemment taillé dans le tas pour offrir une trame et un dénouement cohérents à cette histoire complexe. On regrettera logiquement un manque d’explications assez palpable ».
Ah enfin, un avis qui se dirige vers le mien. Car je dois l’avouer, j’ai quasiment rien compris du phénomène Lucie. Alors quand je lis ces avis supers élogieux, je me pose des questions .Samba, t’es con ou quoi ? J’admets bien volontiers que la trame du scénario est bien construite, que ça s’enchaine très bien malgré la pléthore de personnages mais payer 18 euro (fois 3) pour terminer dans le marasme, j’ai du mal à l’avaler. Il n’empêche que le dessin de Martinez fut une très agréable découverte agrémentée des couleurs de Thomas et Kness des plus envoutantes.
Vous voilà averti , ce thriller parapsychologique demande donc pas mal de réflexion ou en tout cas, une lecture très attentive.
surprises.smileysmiley.com.6.gif

 


On en parle sur le forum.

Monde de Lucie (Le)3d.jpg

17e festival BD de Contern (4).

Après de nouveau un Dubois et enfin mon morceau de bravoure, une longue file chez Jusseaume(Tramp).

dubois.jpg
tramp.jpg

La rançon de la gloire comme il m’a dit. Sinon, comme c’est toujours un peu les mêmes qu’on retrouve dans ces séances, l’ambiance y est très bonne, n’est pas Stéphane ?

stephane.jpg

Pour terminer, un petit Juszezak et une étiquette qui m’a poursuivi un petit temps.

 

 

Juszezak..jpg
fin.jpg

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑