Shaman King Zero T01/02

Auteur : Hiroyuki Takei
Éditeur : Kana
196 pages
Date de sortie : 14 octobre 2022
Genre : shônen, fantastique

« Oh ! C’est donc elle, Morphin ? Elle est très mignonne ! Elle semble si douce et fragile à la fois, on dirait une fée tout droit sortie d’un conte pour enfants. »

Présentation de l’éditeur :

Les shamans relient notre monde à l’au-delà. Tous les cinq ans, ils participent au Shaman Fight. Le vainqueur de ce tournoi deviendra un dieu si puissant qu’il pourra changer le monde.

Yoh, Ren, Horohoro ou encore Lyserg sont des shamans qui entreront plus tard dans la légende. Les histoires de Shaman King Zero se passent avant leur Shaman Fight et montrent la haine, les hésitations, les décisions et également les douleurs qui les ont animés…

Shaman King Zero_T01_Hiroyuki Takei_Kana_extrait

Mon avis :

Amoureux de la série principale, néophytes comme moi : ce tome est fait pour vous ! Oui, oui : les uns comme les autres. Les premiers seront ravis de voir un passage clef qui aura amené les quatre protagonistes présentés par Kana un peu plus près du Shaman Fight, grand tournoi opposant… vous l’aurez sans doute compris : des shamans !

Les autres, c’est une bonne façon de savoir si cette série très populaire, et déjà adaptée en animé, pourrait vous plaire ou non. En deux tomes, on plonge rapidement dans cet univers sans pour autant se plaindre de ne rien y connaître. En effet, Hiroyuki Takei n’entre pas dans des détails déjà connus, pour ainsi présenter chaque protagoniste dans un événement déclencheur.

Ainsi, on découvre Yoh, le héros principal, qui trouve la motivation à être shaman en la personne d’un fantôme, une jeune femme qui attend depuis 50 ans le retour de son bien-aimé ; amoureux que l’on retrouve dans le chapitre dédié à Ren car le soldat parti au front dans les années 40 s’est retrouvé mort et prisonnier de sa famille depuis des générations pour que les shamans s’entraînent.

Sans aucun lien entre le précédent chapitre et le troisième, c’est au tour de Horohoro, shaman Aïnou, de voir son passé défiler quand il rencontre une jeune fille que beaucoup déteste car son père est l’architecte d’une digue qui va engloutir une partie de la ville ; demoiselle qu’on aperçoit dans le passé de Lyserg, shaman radiesthésiste londonien qui s’est juré de venger sa famille assassinée.

Un petit avant-goût des aventures qui attendent ces personnages, dont le graphisme est relativement classique, dans la veine de nombre de Shônen des années 1990/2000, qui promet pas mal d’action et de magie.

ShayHlyn.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :