Carambolla T01

Sang Noir

Scénario : Emiliano Tanzillo & Barbara Baraldi
Dessin & Colorisation : Emiliano Tanzillo
Éditeur : Soleil
104 pages
Date de sortie : 26 octobre 2022
Genre : fantasy

« Je suis la gardienne. Je suis l’insomniaque. Je suis la mémoire de Carambolla. Le sommeil de la dormeuse sera bientôt interrompu. Sang noir… la fin est proche. »

Présentation de l’éditeur :

Prophéties, cultes antiques, trahisons et alliances inattendues se combinent dans cette histoire de quête ou le protagoniste est un mystérieux naufragé qui semble porter en lui le germe même de la destruction.

À Carambolla, à cause de l’exploitation de l’Arbre Sacré, un tyran s’est emparé du pouvoir, malgré l’opposition de Guei Rose et des « Milices des Désobéissants ». Le réveil d’Alma, l’esprit de l’île, provoque une série de catastrophes qui pourraient l’anéantir. L’intervention de Marec, un mystérieux naufragé, réussira à canaliser sa colère et à semer les germes d’un nouvel équilibre avec la nature.

Carambolla_T01_Sang Noir_Emiliano Tanzillo_Barbara Baraldi_Soleil_Fantasy_extrait

Mon avis :

Quand on lit le résumé des éditions Soleil, on ne peut pas spécialement s’attendre à l’aventure qui s’ouvre devant nos yeux. On pense d’abord à un récit de cape et d’épée, avec des flibustiers et des villes portuaires en danger… ce qui explique les teintes sépia/dégradés de gris (qui donnent de l’âge au graphisme) choisies par Emiliano Tanzillo. Puis les créatures marines étranges se mettent à peupler la foule dans laquelle déambule ce jeune homme blond qui a l’air totalement perdu. Un peu comme le lecteur qui doit se familiariser à tout ce petit monde rassemblé à une vente aux enchères pour acquérir du poisson.

Où diable l’auteur veut-il nous entraîner ? Il suffira d’une enchère exorbitante et un discours révolutionnaire pour comprendre ! Une jeune pirate rappelle au peuple que c’est lui qui va pécher ce poisson, et que c’est donc aberrant de laisser la bonne marchandise à la cour du roi pour s’arracher ensuite les restes à prix d’or… une logique imparable qui crée des remous évidemment, et de précieux indices pour comprendre le contexte de ce récit des plus intéressants.

Carambolla est aux mains d’un dictateur, lui-même gouverné par un évêque pas très saint. Or, l’essence même de ce monde dépend d’un arbre sacré dont les fruits servent à soulager les maux de l’Humanité, à condition de vivre en harmonie avec l’île qui a vu naître son peuple, tant terrestre qu’aquatique. Ce qui, vous l’aurez compris, n’est plus à l’ordre du jour à l’heure où vous feuilletez les premières pages de ce tome ! Mais une prophétie annonce un grand chamboulement, une période encore plus sombre afin de mieux renaître…

Emiliano Tanzillo, assisté par Barbara Baraldi, dépeint un monde chaotique où l’avarice humaine fait encore des émules. Un univers en brun sépia où luit une lueur d’espoir dans quelques touches de (dégradés) rouge comme le sang, la sève de vie qui, pour ce premier tome de la série, se veut être du « Sang Noir » ! Un premier titre donc qui laisse entrevoir tous les champs des possibles avec une fin qui nous éclaire sur pas mal d’éléments à venir…

Affaire à suivre !
ShayHlyn.

2 commentaires sur “Carambolla T01

Ajouter un commentaire

    1. je trouve les axolotl très mignons (en effet, la petite créature rose sur l’illustration) et celui-ci encore plus… et utile qui plus est, mais c’est à découvrir dans la bd 😉

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :