Talion #1 : Racines

Scénario : Sylvain Ferret
Dessin : Sylvain Ferret
Éditeur : Glénat
Date de sortie : 12 janvier 2022
64 pages
Genre : Science-fiction

« Heureusement, bien qu’aujourd’hui la Vermine ait contaminé presque chaque atome de la planète, il nous reste, à l’image de l’ambroisie des anciens dieux, le nectar essentiel de notre survie : l’eau. C’est comme si la nature elle-même décidait de nous donner assez de répit pour survivre et la sauver. « 

Présentation de l’éditeur

Le monde vit son dernier effondrement écologique. La Vermine s’insinue partout, dans la chair et la terre, dans le sang et dans l’air. La cité de ForenHaye, dernier bastion humain du royaume de Talion, lutte péniblement contre la violence de cette maladie du vivant. Et tandis qu’au-dessus du nuage de pollution, à la cime de la citadelle, les nobles survivent grâce à l’eau dépolluée, dans les bas-fonds des quartiers Racines, les plus démunis peinent à s’approvisionner en eau potable, jusqu’à en perdre l’esprit. Fille privilégiée des régentes des Racines, Billie, intrépide, aide les laissés-pour-compte en détournant les ressources réservées à une noblesse décadente qui attend impatiemment la mort de son roi Sirius Talion, monarque éteint d’une dynastie frappée d’infamie. Dans le même temps, Tadeus, un vagabond mystérieux, arpente continuellement les ruines souterraines de l’ancienne cité, menant des expériences pour la création d’un remède au mal qui ronge l’environnement. La rencontre de ces deux âmes complexes, de l’espoir et de la culpabilité, va peut-être permettre de réouvrir le dialogue avec une nature à l’agonie.

Avec Talion, ambitieuse trilogie « cyberpunk gothique », Sylvain Ferret ouvre les portes d’un monde imaginaire, miroir du nôtre au reflet d’anticipation noire et tragique. Nourri par les enjeux écologiques et technologiques de notre temps, ce voyage initiatique, humaniste sans être manichéen, donne la part belle à des environnements riches et vertigineux.

Mon avis

J’aurais acheté cette Bande-dessinée juste pour sa couverture. Cela respire tout ce que j’adore dans la science-fiction. Talion ne m’a pas trompé sur la marchandise. Sylvain Ferret invente un monde d’une indescriptible noirceur. En post-face l’auteur remercie les autrices et auteurs qui l’ont influencé. Je me suis de suite prêté au jeu et ai pu trouver un bon paquet d’univers et d’atmosphères dans ce premier tome : Blade Runner, Dark City, Final Fantasy VII, Gotham City, Nausicaä de la vallée du vent, La Horde du Contrevent, Matrix et j’en passe, je vous laisse compléter en commentaire.

Sylvain Ferret mélange Horreur post-apocalyptique et fantasy et donne vie à un monde Gothico-médiévalo-steampunk avec des dessins de toute beauté. J’émettrai seulement une petite réserve sur l’expressivité des visages en général et des regards froids en particuliers mais je ne peux que souligner la beauté des paysages. La ville aux cathédrales renversées est sublime, les planches fourmillent de détails qui méritent toute l’attention du lecteur. Le dessinateur joue avec les prises de vue et renforce le gigantisme et la profondeur de la cité avec des plongées et des contre-plongées qui ne sont pas que des procédés stylistiques.

Mais attention lecteur de Samba BD ! Il va falloir t’accrocher car entre les castes, les conflits familiaux, les enjeux politiques et les nombreux personnages, il est aussi facile de se perdre dans le scénario que dans la cité de Forenhaye. Mais comme souvent, il faut savoir se laisser porter et attendre le moment où les choses prennent forme et où l’on peut voir les fils de l’intrigue apparaître sous nos yeux ébahis par la démesure de ce monde.

La dimension écologique est enfin essentielle, la vie sous toutes ses formes mourant à petit feu autant que les espoirs de jours meilleurs noyés dans une brume grise ou bleu glacé.

Un premier opus vertigineux, tragique et d’une noirceur insondable. Le cliffhanger est efficace et ne donne qu’une envie : lire le deuxième tome de cette très prometteuse trilogie

ScénarioDessinico_Album
coeur_trois_et_demicoeur_quatrecoeur_quatre


Petitgolem13

2 commentaires sur “Talion #1 : Racines

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :