Bérengère de Navarre

Du trône d’Angleterre à l’abbaye de l’Épau

Scénario : Olivier Renault
Dessin : Bruno Rocco
Avec les conseils historiques de : Bénédicte Fillion-Braguet, Vincent Corriol & Ghislain Baury
Couleurs: François Reynaud.

Éditeur : Petit à Petit avec le soutien du Conseil Départemental de la Sarthe.
Date de sortie : 16 novembre 2022
Genre : biographie, histoire

« A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto ! »
allez, je vous laisse traduire.
Et bonne année 2023 !

Présentation de l’éditeur :

Venez écouter Bérengère, reine d’Angleterre et fondatrice de l’abbaye cistercienne de l’Épau, vous conter sa vie mouvementée. Un mariage à des lieues de son pays, une lutte constante pour faire reconnaître son statut de reine douairière, une dévotion totale à la ville du Mans jusqu’à la fin, la reine Bérengère aura longtemps participé au rayonnement de la capitale de la Sarthe !

Découvrez son histoire à travers une bande dessinée captivante et des pages documentaires regorgeant d’informations !

Un album réalisé avec le soutien du Conseil départemental de la Sarthe.

Berengere de Navarre_Renault_Rocco_Reynauld_Corrol_Baury_Fillion-Braguet_Petit a petit_Historique_extrait

Mon avis :

Hiver 1230, la reine Bérengère se meure. Mais qui est-elle ? Quand on dit Untel ou Unetelle de Navarre, on repense à l’Histoire de France et ses combats pour l’unification sous une même bannière. Mais Bérengère de Navarre… pour être honnête, elle m’était totalement inconnue. Et pourtant… Pourtant : ce n’est, ni plus ni moins, que la femme du très célèbre Richard Cœur de Lion (d’Angleterre) ! Alors comment a-t-elle pu passer ainsi sous les radars de tant de monde ?

Voilà la question que beaucoup de chercheurs se posent depuis quelques années, quand on a enfin remis son gisant à ce qui devait être son emplacement d’origine, dans l’abbaye de l’Épau qu’elle fonda. Une femme pieuse, donc, qui a su s’effacer derrière le panache d’un époux aux attentes glorieuses – il voulait quand même conquérir la Terre Sainte – et au souvenir persistant jusqu’à nos jours – ne serait-ce que dans les aventures de Robin des Bois.

Sans mémoires sur lesquelles s’appuyer, Olivier Renault a eu fort à faire pour créer un scénario cohérent et qui alpague le lecteur du début à la fin. Conseillé par les experts Bénédicte Fillion-Braguet, Vincent Corriol & Ghislain Reynaud (qu’on retrouve en deuxième partie d’ouvrage pour un documentaire historique bien détaillé) voilà qui fut chose faite. Sans compter le dessin de Bruno Rocco qui m’a emplie, personnellement, de nostalgie par son trait classique, des années 70/80 que je retrouvais dans les BD que je chapardais à mon père quand j’étais petite… Parfois un peu caricatural et grossier, parfois flamboyant comme une bataille épique, et souvent excessivement hachuré dans les visages, mais qui sied tellement au genre historique.

Alors on découvre cette princesse de Navarre qui se maria sur le tard avec le célèbre roi Anglais, on apprend qu’elle a suivi son époux jusqu’au bord de Jérusalem, qu’elle devint rapidement veuve et désargentée à cause de Jean sans Terre… et on s’attache à cette femme qui a su être si discrète jusqu’à ce jour. Mais gageons qu’elle saura prendre sa place dans le panthéon des têtes couronnées grâce à l’intérêt croissant des chercheurs et le soutien de la région chère à son cœur, Sarthe.

ShayHlyn.

Un commentaire sur “Bérengère de Navarre

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :