Le match de la mort

Scénario : Pepe Gálvez
Dessin : Guillem Escriche
Éditeur : Les Arènes BD
91 pages
Date de sortie :  20 octobre 2022
Genre : Histoire

 


Tant de destruction, tant de morts, des allemands partout, plus rien n’était comme avant…

Le match de la mort

Présentation de l’éditeur

Pendant la Seconde Guerre mondiale, dans l’Ukraine occupée par les nazis, quatre joueurs du Dynamo Kiev se retrouvent. Pris dans la tourmente, ils survivent entre camps de concentration et travail dans une boulangerie.
À l’été 1942, ils sont sollicités par l’Occupant pour participer à une compétition de football opposant les différentes armées en présence à Kiev : allemande, roumaine, hongroise.
Ils acceptent, à condition de jouer sous les couleurs (rouges) de l’Ukraine. Avec un nouveau nom qu’ils espèrent prometteur : START. Le récit poignant d’une résistance sportive.

Mon avis

Présenté comme un hymne au sport d’équipe qu’est le football, cet album est surtout un hommage à un peuple fier qui résiste encore aujourd’hui à l’agression barbare d’une armée criminelle, l’Ukraine. En août 1942, l’Ukraine est occupée par les allemands, le club de football vedette, le Dynamo de Kiev, n’existe plus. Quelques uns de ses joueurs vivotent tant bien que mal, essayant de trouver un but à leur vie et surtout de survivre. Travaillant pour un boulanger allemand mais passionné de foot, certains d’entre eux vont accepter la proposition d’un collaborateur qui veut « préparer l’avenir » en réunissant le peuple et ses envahisseurs et vont reformer une équipe ! Celle-ci jouera quelques matchs qu’elle gagnera à chaque fois. L’occupant vexé par cette équipe de sous-hommes va proposer de jouer une partie de foot contre une équipe allemande. L’équipe ainsi formée, mal nourrie, mal entrainée, réussira à vaincre les allemands. Le match revanche demandé par les allemands sera une nouvelle victoire pour les ukrainiens. Selon le récit rapporté dans l’album, les joueurs ukrainiens seront arrêtés par vengeance suite à l’affront fait à la suprématie de la race aryenne, l’un deux sera torturé à mort, les survivants emprisonnés seront fusillés avant l’arrivé de l’arme russe.

1btcbbe2kz

Tiré d’un événement réel de la guerre cette histoire est cependant démentie en partie par les ukrainiens eux mêmes qui dénoncent une propagande soviétique et racontent que certains des joueurs sont effectivement morts mais de privations et pas exécutés ! Trois d’entre eux ont d’ailleurs survécu à la guerre et vu la libération de Kiev. Il est dommage que les auteurs de cette bande dessinée aient préféré la version dramatique de l’affaire et pas jugé bon de commenter la réalité des faits en aparté. Sinon l’album est agréable à lire montrant la volonté humaine face à l’injustice et ce que peut faire une équipe unie face à des êtres imbus d’eux mêmes jusqu’à se croire invincibles. L’artiste Guillem Escriche sait parfaitement dessiner les footballeurs en action et apporte un plus à l’ensemble.

JR

Pour le fun, voici la couverture espagnole bien plus percutante :

memoria_grafica_2016_desfiladero_5

Un commentaire sur “Le match de la mort

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :