La Désastreuse Histoire des Jumeaux Stevenson

Auteur : Yuu Morikawa
Éditeur : Delcourt | MoonLight
192 pages
Date de sortie : 12 octobre 2022
Genre : tranche de vie

« Je les voyais souvent s’échapper du dortoir… regarder les étoiles et se promener… Ils étaient si libres, si beaux… La première fois que je les ai vus, moi aussi, je me suis demandé s’il ne s’agissait pas d’anges ou de fantômes. »

Présentation de l’éditeur :

Bienvenue dans un double « Je » où les apparences peuvent être trompeuses…

La fierté de John ?? Être le meilleur ami des frères jumeaux Jekyll et Hyde, les stars de l’école. Les jumeaux ont pour habitude de s’échanger leurs personnalités. Le seul à le remarquer, c’est John. Un jour, soudainement, Jekyll meurt laissant son frère seul. Depuis, il arrive parfois que John voie Jekyll en Hyde. Lequel des deux est vraiment mort ce jour-là ??

La desastreuse histoire des jumeaux Stevenson_Yuu Morikawa_Delcourt_MoonLightManga_extrait

Mon avis :

C’est parfois triste à dire mais tout est dit dans la présentation de l’éditeur… Ce qui est dommage car quelques planches de ce one-shot pouvaient donner matière à davantage d’intrigue. Mais en se contentant des frères Stevenson, Yuu Morikawa a rendu son histoire un peu fade (et même cette histoire, cette complicité apparente n’a pas été amenée jusqu’au bout de ce qu’elle aurait pu être… c’est dire !) …

Tout était pourtant là ! Un dessin attractif, rendant bien justice à l’univers un peu gothique et victorien souhaité, des personnages charismatiques en les personnes des frères évidemment, Jekyll et Hyde, mais aussi le jeune John (véritable héros finalement), mais également les deux surveillants du pensionnat.

Qui plus est, le simple fait d’avoir pioché les noms de ses protagonistes dans la littérature anglaise en dit déjà long sur l’absence d’inspiration. Jekyll et Hyde, l’image du double visage, le calme et réservé, le fougueux et extraverti. Si on ajoute à cela qu’ils sont jumeaux : il ne faut pas être Einstein pour comprendre qu’ils aiment jouer à se faire passer pour l’autre. Et forcément, si l’un meurt… on devine aisément la suite.

C’est vraiment dommage car, là, les dés sont jetés. Alors que l’un des surveillants, Roche, détient un secret sur l’un des frères ; l’autre, Benjamin, a lui aussi quelque-chose à cacher mais comme ils ne font que combler les blancs : l’auteur n’a pas cherché plus loin au grand dam de ses lecteurs. Du coup, voilà une histoire qui se lit vite, on s’attache un peu aux personnages, mais pas assez pour qu’ils nous prennent aux tripes… et voilà un bien fade ouvrage dans cette collection pourtant si riche en titres intéressants.

Affaire suivante !

ShayHlyn.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :