Trillion Game T1

Scénariste : Riichiro Inagami
Dessinateur : Ryoichi Ikegami
Editeur : Glénat
Genre : Tranche de vie
Sortie : le 7 septembre 2022

Un premier tome efficace malgré quelques demi-teintes inexplorées où surjouées du héros principal. Pour lui, tout paraît trop aisé, la réussite lui tendant les bras de manière limpide. Pourquoi pas ? Mais à nous d’en être totalement convaincu.

Avis de l’éditeur :

Haru, tchatcheur de génie, rencontre Gaku, un geek timide mais rempli de compétences cachées. Ensemble, ils vont former un duo de choc dont l’objectif ultime sera d’accumuler un trillion de dollars, assez pour obtenir tout ce que le monde peut offrir !

TRillion Game_T01_Riichiro Inagami_Ryoichi Ikegami_Glenat_Manga_extrait

Mon avis :

Que représente un trillion de dollars ? La valeur boursière d’Amazon, de Google et de Microsoft réunis. Avec une telle somme, c’est bien plus qu’il n’en faut pour combler un individu.

Néanmoins, Haru (un beau parleur, charmeur et égocentrique exacerbé) veut démontrer à tous qu’il peut atteindre ce capital, aidé étrangement par un ami diamétralement opposé à lui-même. Cet allié précieux se nomme Gaku, un intraverti par nature, qui possède toutefois un don inné pour le piratage informatique. Jusqu’ici malmené lors de ses entretiens d’embauche, personne ne semble porter de l’intérêt à ses capacités si ce n’est Haru, voyant en lui un partenaire potentiellement capable d’atteindre des sommets.

Trillion Game était attendu au tournant, lorsqu’on sait qu’aux commandes graphiques se trouve un certain …Ryoichi Ikegami, à la base de séries populaires telles que Heat, Crying Freeman ou encore Sanctuary. Contrairement aux titres cités, Billion Game évolue dans un autre registre, loin des clans maffieux et des règlements de compte, où plus d’un doigt est coupé pour la bonne cause.

TRillion Game_T01_Riichiro Inagami_Ryoichi Ikegami_Glenat_Manga_extrait2

Trillion Game s’aventure sur d’autres plates bandes, moins sensationnelles de prime abord, sans pâlir pour autant. On y retrouve un duo plutôt inhabituel entre un jeune fougueux prêt à tout pour atteindre et gravir les marches de la gloire et son compatriote, un geek renfermé sur lui-même, timide et sans aucune attitude charmante.

Mais l’un ne fonctionne pas sans l’autre, comme le souligne Princesse Kiri, la richissime fille à papa directement nommée à 20 ans au conseil d’administration. Prétentieuse mais sûre d’elle, elle contribue à jouer le jeu du charismatique et envoutant Haru, lui proposant ainsi qu’à Gaku, une somme de cent million de yens (770 000 euros), leur permettant de se propulser dans le milieu déchirant des affaires où l’on mise beaucoup.

Riichiro Inagaki exploite pour le mieux ses protagonistes, en dépit de tournures de styles par moments complexes et surprenantes. Il y développe ainsi des thématiques comme le championnat de sécurité informatique reprenant des termes techniques auxquels il est indispensable de s’y familiariser pour toute compréhension.

Un premier tome efficace malgré quelques demi-teintes inexplorées où surjouées du héros principal. Pour lui, tout paraît trop aisé, la réussite lui tendant les bras de manière limpide. Pourquoi pas ? Mais à nous d’en être totalement convaincu.

Tandis que Sanctuary ressort en « Perfect Edition », il est à espérer qu’il en sera de même pour des sommités telles que Heat (avec Buronson aux commandes), anciennement publiées chez Kabuto (les 12 premiers tomes sortis avant la faillite de l’éditeur, les tomes 13 à 17 n’ayant jamais été traduites en langue française) ainsi que Crying Freeman pour lequel on doit une adaptation cinématographique  plus que raisonnable de la part de Christophe Gans. Bref, tout un programme d’attente pour des séries de renommées du début des années 2000.

Coq de Combat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :