RIP – tome 5 – Fanette , mal dans la peau des autres

Scénario : Gaet’s
Dessin : Julien Monier
Éditeur : Petit à Petit
110 pages
Date de sortie :  septembre 2022
Genre : Thriller

 


« – Excusez-moi, pourriez-vous me dire qu’elle heure est-il, s’vous plait m’dame …
– 1,2,3…4,5 mouches… il n’est pas loin de 17h, monsieur. »

 

Présentation de l’éditeur

Elle est seule derrière son comptoir, jour après jour. Dérangée seulement par les mouches qui vrombissent et les clients qui glapissent. Elle s’ennuie ferme, prisonnière de ce bar décharné, prisonnière d’une mission qu’elle n’a pas choisi et qu’elle ne comprend même pas. Que fais-tu ici Fanette  ? Qu’est-ce qui pourrait bien se passer dans cet endroit aussi mort que ton âme  ? Pourquoi est-il si essentiel de le garder à l’œil, ce pauvre vieux  ?

 rip-t5_pl2

 

 

 

Mon avis

Les pièces du puzzle concocté par Gaet’s et Julien Monier continuent de s’assembler doucement, devant l’indifférence totale des mouches qui virevoltent de ci de là, quand elles ne se collent pas les pattes sur un serpentin de glu. Quoique, dans ce 5è épisode, les mouches occupent un peu moins le devant de la scène.

Comme à chaque épisode, le focus est mis sur un personnage et sa vision de l’intrigue qui est mise en scène depuis le tome 1. Nous voyons donc ici Fanette, qu’on avait presque oubliée derrière le comptoir du bar où se retrouve la bande de barjots dont nous faisons la connaissance dans les 4 volumes précédents. Fanette s’est faite discrète, à tel point qu’elle s‘est bien fondue dans le décor pour ne pas dire qu’elle fait partie des meubles. Mais attention, il faut se méfier de l’eau qui dort et être sur ses gardes car bien souvent l’habit ne fait pas le moine. Ceux qui suivent la série depuis le début savent que chaque personnage à un rôle important et un background aussi fourni que surprenant. Donc, la Fanette est loin d’être sur la touche et son rôle enrichit autant l’histoire qu’il apporte de nouvelles questions ! Arg !! mais comment tout cela va être démêlé dans l’ultime volume ?? avec cette série on est obligé d’apprendre la patience !

Le dessin de Julien Monier est toujours aussi délicieusement réaliste et complaisant dans le crado. Même si les mouches sont moins véloces, les ambiances glauques et poisseuses nous imprègnent à chaque page.

On est un peu maso avec cette série, parce que quand on referme le livre sur la dernière page, on se dit « j’en veux encore » !

Bzzzzz !

Loubrun

 

Un commentaire sur “RIP – tome 5 – Fanette , mal dans la peau des autres

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :