Berlin sera notre tombeau T3

Les derniers Païens

Scénariste : Michel Koeniguer
Dessinateur : Vincenzo Giordano
Editeur : Paquet
Genre : Guerre
Sortie : le 20 avril 2022

« L’histoire est une catin qui sait manier l’ironie »

Avis de l’éditeur :

Berlin, 29 avril 1945… La ville est en ruine, détruite par les coups que se portent une armée rouge rugissante et quelques troupes allemandes à l’agonie. La Division Charlemagne est soumise aux bombardements et à l’avancée d’une force supérieure. La fin est proche. Pour la poignée d’hommes restants, tout espoir a disparu. Seule solution : attaquer pour se libérer un passage à travers les hordes rouges !

Mon avis :

A Paris, en 1943, Claudel est intercepté par des hommes de Laffon, le ramenant à la Carlingue (siège de la Gestapo française). Mais au lieu de le sermonner, Laffont croit en lui et le met simplement au parfum : il doit absolument se tenir tranquille, vu le nombre d’ennemis tournant autour.

Berlin, avril 1945 : Couturier, un sapeur-pompier joue au pyromane en mettant le feu aux immeubles. D’autres de ses hommes attendent patiemment que l’ennemi dégage pour les abattre tels des chiens. Un véritable carnage. Ça mitraille et ça grenade à tout-va…

Le petit groupe français tentent de s’extirper de la Hedemannstrasse, afin d’éviter les assauts continus des bombes. Des snipers guettent la moindre possibilité de les nuire. Leroy se retrouve sévèrement touché, Henry doit fuir. Parvenir à échapper aux offensives russes.

Bellec, Osha et les autres imaginent retrouver leur famille et fuir ce guêpier.

Le 30 juin 1945 : Les soviétiques évitent les caves minées, la 9ème armée se retrouve encerclée. Un dernier assaut est prévu.

Berlin sera notre tombeau_T03_Les derniers paiens_Michel Koeniguer_Vincenzo Giordano_Paquet_Guerre_extrait

Quel superbe album que Michel Koeniguer nous a livré avec cette fin de trilogie ; Malheureusement cet artiste nous a quitté en 2021, laissant un immense vide, notamment pour la BD Franco-belge.

Avec Berlin sera notre tombeau, il témoigne d’une œuvre sombre mais poétique, cruelle mais humaine, violente mais réaliste. Pour ce 3ème opus, Michel Koeniguer a scénarisé et dessiné les 20 premières pages, ainsi que les 1er et 4ème plats de couverture et autant l’avouer : le résultat se veut juste bluffant. Il suffit de constater la première planche, les prises de vue, la quintessence millimétrée apportée au soin du détail, l’arrière-champ relativement fourni.

Mais le must, si l’on peut dire, restera ces scènes de guerre, terribles mais viscérales. Ces immeubles calcinés, cette double planche (12 & 13) qui démontre et illustre la réalité des conflits.

Le travail de Vincenzo Giordano n’est pas en reste bien qu’un cran en dessous. Un trait tout aussi statique mais également empreint d’ une nervosité à démontrer les choses telles quelles.

Un bel hommage pour un titre de haute voltige.
Coq de Combat

3 commentaires sur “Berlin sera notre tombeau T3

Ajouter un commentaire

  1. Tres bon triptyque de guerre ! Magnifiques dessins.
    J’ai appris ce qu’était la « furia francese » 1495 Italie. Intéressant

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :