Excuse me Dentist, it’s touching me ! T01

Auteur : Sho  Yamazaki
Éditeur : Soleil
208 pages
Date de sortie : 13 avril 2022
Genre : shônen, romance, yakuza, comédie

« Donc si vous dites que vous n’êtes plus venu chez le dentiste depuis vingt ans, alors l’intérieur de votre bouche doit sûrement ressembler à des chiottes de gare… »

Présentation de l’éditeur :

Un yakuza à l’air méchant tombe sous le charme d’une jolie dentiste. Mais attention, les apparences sont parfois trompeuses…

Deux clans de yakuzas se partagent la ville depuis des générations : le Kokuyo-kai et ses hommes en noir et les Shinju, généralement vêtus de blanc. Au niveau de la frontière qui délimite chaque territoire se trouve un petit cabinet dentaire tenu par une jolie dentiste. Un yakuza est sur le point de tomber sous le charme de la jeune femme. Mais les apparences sont trompeuses…

Mon avis :

Ça n’arrive pas souvent, mais parfois : un chroniqueur a besoin de l’avis d’une autre pour être sûr d’écrire ce qu’il faut. C’est pourquoi ShayHlyn est de la partie pour cette chronique déroutante…

Excuse me dentist-its touching me_T01_Sho Yamazaki_Soleil Manga_extrait

Tomori Shirayuki exerce en tant que dentiste à la « Pearl Dental Clinic ». Son calme et son joli minois lui permettent de mettre ses patients à l’aise. À l’exception du dernier en date, Takuma Kurosumi, héritier d’un clan yakuza prestigieux, qui s’avère souffrir d’un profond malaise quand il est en compagnie des femmes. De quoi titiller la curiosité de celle qui n’est femme qu’en apparence !

En effet, notre dentiste s’avère être non seulement un homme aimant s’habiller en femme – c’est si sexy la robe de dentiste – avec un soutien-gorge rembourré pour donner le change, mais également l’héritier du clan rival.

C’est monnaie courante, ces derniers temps, de retrouver dans certains mangas des personnages qui se travestissent, comme c’est le cas pour « Raw Hero » d’Akira Hiramoto, également auteur de la saga « Prison School ». Concernant « Excuse me dentist, It’s touching me ! », c’est d’autant plus déroutant que personne ne semble se formaliser du sexe du beau blond. Le personnel médical est-il informé ? Difficile à dire car peu présent ; tout au plus des salutations en fin de journée, quand Tomori Shirayuki est en tenue pour enfourcher sa moto. Son clan, les Shinju, n’éprouve aucune difficulté à savoir que leur héritier est un homme, aussi efféminé puisse-t-il paraître.

Reste donc le clan opposé, les Kokuyo-kai, à se retrouver berné dans cette affaire. D’autant qu’en plus de devoir subir les soins dentaires – après des années sans avoir vu l’ombre d’un dentiste – Takuma se voit ouvertement moqué par celui qu’il croit être une femme, mais qu’au lieu d’être mal à l’aise par sa simple féminité, il se retrouve plutôt émoustillé par elle au point de ne plus être aussi « inébranlable » qu’il se prétend être. Découvrant qu’il est capable de dresser le chapiteau (pour parler poliment) par la seule magie des mots de Tomori !

[Autant vous dire que CdC a eu du mal avec cette trame alambiquée, s’identifiant à ce pauvre Takuma qui ne sait pas dans quel guêpier il s’est fourré. D’où l’importance de mon point de vue dans cette affaire. ShayHlyn.]

Donc, on se retrouve avec une trame plutôt … rocambolesque : nous avons un héritier mafieux avec de sérieux problèmes dentaires, mais aussi avec la gent féminine à l’exception, étrangement, de sa dentiste qui s’avère être, sans qu’il ne s’en soit rendu compte, son pire rival, masculin, qui aime à se vêtir en dentiste sexy. Un joli quiproquo jouant la carte de l‘humour et les imbroglios qui auront tôt fait de ravir les uns (ShayHlyn) ou de perturber les autres (Coq de Combat) aux vues de la situations peu favorable pour le ténébreux Takuma, mais tellement jouissive, espérons-le, pour Tomori.

Ne nous reste plus qu’à traiter du graphique dont la technique se veut pointilleuse, privilégiant nettement les faciès des protagonistes, des regards intenses pétillants ainsi que des formes carrés et lisses structurels du front au menton. Un trait soigné, accrocheur, nettement mis en valeur.

Affaire à suivre
Coq de Combat (et un peu ShayHlyn)

Un commentaire sur “Excuse me Dentist, it’s touching me ! T01

Ajouter un commentaire

  1. J’en ai rigolé d’avance quand j’ai su que c’était CDC qui allait lire ce manga. Ha ha la dentiste est un homme, pauvre CDC :-)))))

    J’aime

Répondre à Samba Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :