Our Green Birdcage T01

Autrice : Chia Teshima
Éditeur : Soleil
176 pages
Date de sortie : 23 février 2022
Genre : shôjô, romance, adolescence, drame.

« Si c’était moi, même en sachant que c’est quelqu’un qui a dix ans de moins et que vous n’êtes pas du tout intéressé, je ne voudrais pas que mon mari rencontre une fille que je ne connais pas dans mon dos […] Ce que je voudrais, c’est qu’elle s’inquiète davantage. »

Présentation de l’éditeur :

Face au deuil, chacun réagit de façon très personnelle. Cesse-t-on d’aimer quelqu’un lorsqu’un nouvel amour se met à éclore ?

Depuis le décès de sa mère, Midori, une lycéenne, prend soin de son petit frère et de son père. Elle ploie sous le poids de la charge mentale et trouve refuge dans un petit jardin de l’école. Elle y retrouve Sakiya-san, un ancien élève qui travaille à côté. Ils vont découvrir chacun chez l’autre cette légèreté dont la vie a besoin pour être vécue, mais jusqu’où les mèneront ces sentiments ?

Our Green Birdcage_T01_Chia Teshima_Soleil Manga_extrait

Mon avis :

Les héroïnes de Shôjô sont souvent des demoiselles bien sous tout rapport. Midori ne fait pas exception à la règle. On peut même dire qu’elle a dépassé le stade de simple lycéenne, devant jongler entre ses activités scolaires et celles de femme au foyer où elle s’occupe de son petit frère. Son père ? Quasi tout le temps absent ! Résultat : Midori se prive de tout. Plus de sorties entre copines, pas de shopping détentes, de karaoké, … ni même d’aller enfin goûter un Bubble Tea, tellement à la mode (même dans nos contrées).

De son côté, Monsieur Sakiya cherche l’évasion en venant se détendre dans un petit jardin à l’arrière du bâtiment scolaire que fréquente notre héroïne. Il entre par effraction, par un trou dans la clôture qu’il a lui-même fait du temps où il était lycéen dans cette même école, pour grapiller quelques instants de quiétude. Comme Midori.

Hormis ce lieu privilégier par nos protagonistes, rien ne présageait que ces deux là se rencontrent. Ni même qu’ils puissent envisager une relation amoureuse. Pourtant, l’insouciance affichée de Sakiya, sa présence dans les moments les plus inattendus, … percent une brèche dans le cœur de la jeune fille. Mais pas évident quand 10 ans vous séparent… ainsi qu’une épouse !

Les relations ambiguës de ce genre ont toujours un certain succès. Un(e) Prof et son élève comme dans « En proie au silence », « Coffee & Vanilla » entre une ingénue et un homme d’expérience, « He came for learning love » entre un Android et une jeune femme, et j’en passe et des meilleurs – dont les romances avec des vampires. Mais Chia Teshima insère avec finesse un élément réunissant ce couple sans le savoir : la mort ! Tous deux ont perdu un être cher qui déstabilise leur perception de la vie et/ou de l’avenir. Ce qui change grandement la donne.

Avec un graphisme classique, l’autrice passe dans les mailles du filet des trop nombreux shôjôs, pour nous offrir une romance complexe entre la raison et les sentiments, et surtout l’introspection nécessaire aux protagonistes pour aller de l’avant.

Affaire à suivre…
ShayHlyn.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :