Le Petit Peuple T01

Bera et les Granjans

Auteur : Sepia
Éditeur : Paquet
56 pages
Date de sortie : 2 mars 2022
Genre : contes et légendes, aventure, fantastique

« Bera du village Tomte ! Moi vivante, jamais tu ne seras tranquille ! »

Présentation de l’éditeur :

La jeune Bera se sent à l’étroit dans son village de lutins caché au fond de la forêt. Suite à une dispute avec son père elle part à l’aventure pour découvrir l’existence de géants, les humains, que les lutins appellent « Granjans. » Dans son périple elle aura le soutien de certains membres de sa famille pour affronter les animaux de la forêt et les lutins sauvages qui voudront l’empêcher d’atteindre son but de rencontrer des humains.

Sepia_Le petit Peuple_T01_Bera et les Granjans_Edition Paquet_extrait

Mon avis :

Un mélange de « Zak et Crysta » et du « Monde des Borrowers » : « Le petit Peuple » reprend les bases des aventures des lutins et autres créatures du monde invisible. Sepia plonge petits et grands dans un périple mille fois lu et pourtant, mille fois adorés. Mais pourquoi changer une équipe qui gagne ?! Les lutins et les humains ont toujours eu ce lien indéfectible qui permet de narrer moult récits, notamment les voyages initiatiques des uns dans le monde des autres.

C’est le cas de la jeune Bera qui est bien déterminée à démontrer que les deux civilisations peuvent s’entendre et même… s’entraider ! Encore faut-il y croire. Ce qui est loin d’être le cas de son peuple qui prend sa décision pour une ineptie. De même qu’en passant dans les terres des Korrigans – autres lutins plus « sauvages » – leur cheffe s’est mise dans une colère noire ! Vraiment pas facile de laisser libre cours à ses idées dans ce genre de contexte, mais Bera va de l’avant pour, enfin, rencontrer son sa première Granjan.

Si le charadesign est un peu léger, avec beaucoup de personnages très/trop semblables, les décors et les tenues rattrapent grandement ce défaut. L’auteur pousse même la précision en parsemant des fiches explicatives entre les chapitres, qu’on pourrait croire tout droit sorties du livre que la jeune héroïne compte bien écrire pour une meilleure cohabitation « Lutins/Granjans ».

Il suffira d’un coup d’œil sur Fanette, la première humaine du livre, pour comprendre que nous sommes soit à l’époque victorienne, soit un peu avant la première guerre mondiale. Une tenue sans équivoque, dans une ville tout autant d’époque permettant de voir, s’il était encore nécessaire, la différence de vie entre le petit peuple et les granjans, mais également une foule de similitudes. Reste à convaincre les uns et les autres… ce qui n’est pas gagné à voir l’attitude de la cheffe Korrigan !

ShayHlyn.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :