Soufflement de narines  

(Métaphysique, hilarité & autres effets secondaires)

Auteur : J. Personne
Éditeur : Delcourt | Pataquès
96 pages
Date de sortie : 2 février 2022
Genre : philosophie, humour.

« Soit le monde est un beau bordel, soit… Non, pas d’autres options en fait. »

Présentation de l’éditeur :

Le soufflement de narines n’est autre que ce réflexe physique pour contenir un rire. Il peut parfois aussi être une façon de manifester du dépit. Rien de tel donc pour réagir aux grandes questions de la vie.

« Soufflement de Narines » aborde, en près de 180 strips, les questionnements métaphysico-humoristes sur le et les sens de la vie, sur les relations interpersonnelles, etc., sous la forme d’aphorismes. Le tout est habillé d’un dessin élégant et sobre qui met en avant les textes et traits d’esprit et avec des personnages en silhouettes rendus ainsi universels, tout comme les questionnements évoqués.

SoufflementDeNarines_Delcourt-Pataques_JPersonne_Page_3

Mon avis :

Une couverture esthétique, rose, mettant en avant la silhouette d’un lion dont le phylactère dit « Miaou ». En une seule page : tout est dit. Nous allons suivre des gens, Monsieur et Madame Tout-le-Monde en quelques sortes, exprimant le fond de leurs pensées sur tout… et surtout n’importe quoi !

Du coup, si « Soufflement de narines » il doit y avoir, ce sont les nôtres. Un peu amusé par tel ou tel strip, dépité par d’autres, …. Et quelques profondes inspirations d’incompréhensions face à quelques-uns. Mais dans tous les cas, voici une BD qui vient s’ajouter à la collection « à mettre aux wc » : vous savez, ces ouvrages qui se lisent vite, qu’on n’a pas besoin de lire en entier pour se distraire lors de nos petites affaires dans ce lieu ô combien propice à la réflexion métaphysique entre autres choses.

Ce genre de bouquins passe-partout qu’on peut feuilleter, au petit coin donc, mais aussi dans les salles d’attentes, entre deux trains ou deux avions. Certains y trouveront quelques similarités avec leurs propres réflexions – je n’ai pu m’empêcher de penser à Coq de Combat dans ce strip ci d’ailleurs :

« Mes parents sont quand même gonflés de m’avoir mis au monde sans me demander mon avis. »

Alors qu’à contrario, je suis assez fidèle pour savoir qu’il n’existe pas plusieurs hommes à se dire, comme en page 69 : « Jeanne ne me trompera jamais » car seul notre CdC national peut se targuer de cette réflexion à mon sujet.

Donc voilà, un gentil petit ouvrage carré, rose au contenu épuré, soft, facile à lire et sans prétention, signé J. Personne.

ShayHlyn

Un commentaire sur “Soufflement de narines  

Ajouter un commentaire

  1. Quel heureux homme ce CdC qui peut se targuer de cette réflexion à ton sujet !😅😜
    Sinon chez moi, les soufflements de narines sont souvent… des éternuements !🤧

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :