Molière Acte 1  

À l’école des femmes

Scénario : Vincent Delmas
Dessin : Sergio Gerasi
Éditeur : Glénat
48 pages
Date de sortie : 19 janvier 2022
Genre : Histoire, biographie

« Si c’est votre façon d’aimer, je vous prie de me haïr. »

Présentation de l’éditeur :

Alors âgé de 40 ans, Molière s’apprête à épouser Armande, sa cadette de 20 ans et sœur de son ancienne maîtresse, Madeleine Béjart. Ce mariage suscite alors suspicions, scandale et rumeurs jusqu’à accuser le dramaturge d’avoir séduit sa propre fille. C’est dans ce contexte sulfureux que Molière écrit « L’Ecole des femmes », qui ridiculise avec férocité la domination du sexe dit fort, l’institution du mariage et l’éducation des filles. Les attaques pleuvent, l’Eglise demande au roi que la pièce soit interdite. Certains ecclésiastiques voudraient même voir bâillonné ce farceur insolent qui sans cesse moque la religion, ses contemporains, et dresse le portrait de femmes fortes et indépendantes d’esprit… Mais son sens aigu de l’observation de l’âme humaine autant que son humour habile, plaisent à l’unique personnage dont l’adhésion est nécessaire : Sa Majesté Louis XIV. Quatre siècles ont passé et Molière demeure LA référence littéraire française, toujours enseigné à l’école. Ses chefs-d’œuvre sont joués sans discontinuer en France mais également dans de nombreux pays étrangers. L’œuvre de Molière, intemporelle, tourne en dérision des travers humains éternels et ses combats entrent en résonnance avec l’actualité de manière frappante. En témoignent ses prises de positions précurseurs en faveur des droits des femmes, ou sa périlleuse lutte pour le droit à la critique de la religion. Pour l’occasion, Vincent Delmas et Sergio Gerasi réalisent un biopic en trois actes, dont la narration juste et sensible jongle avec les temporalités pour dépeindre tout le génie et la complexité de la figure tutélaire de la Comédie Française.

Moliere_Acte I_A l-ecole des femmes_Vincent Delmas_Sergio Gerasi_Glenat_extrait

Mon avis :

Paris, 17 février 1673 : Molière se meurt… Alors qu’il était en train de jouer « Le Malade Imaginaire » – quelle ironie quand même – voilà que le comédien crache du sang sur scène, se tordant de douleur devant un public médusé. Il est temps pour lui de se remémorer son passé et sa renommée grandissante, notamment auprès du grand Roi Soleil !

Jean-Baptiste Poquelin, de son vrai nom, était un génie de la langue française : tout le monde le sait, même si de nos jours encore, il subsiste des doutes quant à la réelle paternité de ses pièces sans remettre son jeu d’acteur formidable en cause. Tant et si bien qu’il avait su s’attirer les faveurs du roi Louis XVI, malgré ses piques incessantes envers les notables et hauts dignitaires, dans une vision sans fard de la société qui, finalement, n’a pas tant changé que ça.

Vincent Delmas, notre scénariste, a, dès lors, repris avec brio les tirades de cette troupe qui s’est glorifiée avec des comédies tout en vivant des drames en son sein. Notamment le mariage de Molière avec Armande Béjart, la sœur cadette de son ancienne compagne Madeleine, malgré les soupçons qui pèsent sur leur filiation. Armande serait la fille secrète de Jean-Baptiste et Madeleine, qui auraient préféré cacher le fruit de leur union que d’en faire une bâtarde. Un motif suffisamment valable pour les ennemis de Molière qui comptent bien lui faire mordre la poussière à défaut d’avoir pu ternir son image devant le roi jusqu’alors…

Quant au graphisme de Sergio Gerasi, que dire ?! Les protagonistes sont tous reconnaissables et son trait mêle à le fois carricature et réalisme, à quoi s’ajoutent toutes les émotions qui peuvent traverser le visage humain. Un trait un peu trop épais sans doute pour le contour de ces faciès, mais remarquable pour une série (en trois tomes) historique.

ShayHlyn.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :