Monstres

Scénario : Barry Windsor-Smith
Dessin : Barry Windsor-Smith
Éditeur : Delcourt
360 pages
Date de sortie :  27/10/2021
Genre : Drame social, horreur

 


Sainte Mère de Dieu ! Jamais rien vu de tel. C’est un cauchemar.

La puanteur vient de ces bacs de produits chimiques. Que faisaient-ils à ces malheureux ?

Présentation de l’éditeur

L’histoire secrète de Bobby Bailey, un personnage qui en évoque un autre, Bruce Banner alias Hulk.
Windsor Smith fait remonter la personnalité complexe de ce monstre iconique à une enfance maltraitée, doublée d’expérimentations scientifiques menées au lendemain de la Seconde Guerre mondiale à partir d’essais scientifiques nazis. Autrement dit : comment la société américaine des années 1950 a engendré un monstre à partir d’autres monstres.
 
Monstres Delcourt

Mon avis

Je vous le dis tout de suite, cet album est un chef-d’œuvre ! Entièrement écrit et dessiné par le très talentueux Barry Windsor-Smith, ce terrifiant récit conte l’histoire de Bobby, objet d’une expérimentation secrète de l’U.S Army (basée sur des travaux et recherches des nazis allemands) qui le transformera en monstre au lieu du super soldat espéré. Idée venue à l’auteur lorsqu’il cherchait une autre approche du personnage de Hulk (Bruce Banner enfant maltraité) et qui mènera à sa rupture avec Marvel, éditeur peut désireux de toucher à la pureté de ses personnages. Si l’idée originale semblait se rapprocher du drame subi par Bruce Banner avec sa transformation en Hulk sous les radiations de la bombe gamma, le résultat final est beaucoup plus proche des recherches faites sur Logan/Wolverine qui le transformeront en Arme X (autre album sublime de l’auteur). 

Monstres Windsor-Smith

Le titre « Monstres » ne fait pas (uniquement ?) référence a ce que devient le pauvre Bobby dont l’enfance maltraité se soldera par une destruction physique de sa jeune personne sous les expériences des « savants » de l’armée, mais plutôt à la noirceur de l’âme et au comportement humain. Comportement de Janet, la mère de Bobby, tellement désireuse de retrouver son mari après ces années de guerre qu’elle ferme les yeux sur la réalité, de l’officier McFarland  du bureau de recrutement qui, obéissant, enverra Bobby au projet « Prométhée » et dans les griffes de ses tortionnaires puis tentera de se racheter, du père de Bobby, revenu malade de la guerre, qui mettra à mal l’existence de sa femme et de son fils, des militaires américains, bien sur, dont la bêtise patriotique permettra la mise en place d’expériences insensées et interdites, du nazi qui sauve sa peau en vendant aux américains les résultats (catastrophiques) des expériences du projet « Prométhée » et aussi de Jack Powell, agent du gouvernement qui interviendra trop tard pour sauver Janet, puis Bobby.

Monstres Delcourt planche

Windsor-Smith construit un récit poignant qui semble partir sur un mélange de genres : le totalitarisme nazi, le racisme envers les noirs (et les juifs), les violences conjugales, l’horreur de la guerre qui transforme les hommes en tueurs sans scrupules, le fantastique aussi avec la fille de McFarland qui, comme son père, possède le don de double vue (le shining pour les lecteurs de Stephen King). Cependant l’auteur construit un scénario simple et facile à suivre, racontant l’histoire à partir du présent et révélant, petit à petit, par les souvenirs de Bobby, les événements passés qui ont relié tous les protagonistes et les ont menés vers le dénouement final. Avec « Monstres », Barry Windsor-Smith, nous livre une œuvre maîtresse, peut-être la meilleure de sa carrière.  

JR

Un commentaire sur “Monstres

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :