Sous les galets la plage

Scénario : Pascal Rabaté
Dessin : Pascal Rabaté
Éditeur : Rue de Sèvres
152 pages
Date de sortie :  novembre 2021
Genre : chronique sociale

 


Les plus inhumains ne sont pas toujours ceux que l’on croit.

 

Présentation de l’éditeur

Loctudy, septembre 1962, la station balnéaire se vide de ses derniers résidents estivaux. Seuls Albert, Francis et Edouard, futurs étudiants prolongent leurs vacances en attendant de commencer chacun de brillantes études supérieures devant les mener vers de prestigieuses destinées toutes tracées. Détachés de l’autorité familiale, ces fils de bonne famille comptent bien profiter de cette liberté pour vider quelques bouteilles et vivre de nouvelles expériences. Mais dans ces familles bourgeoises et patriarcales, on ne fréquente pas n’importe qui, on ne déshonore pas sa famille et on rentre dans le rang quelles que soient les méthodes employées.

sous les galets la plage_pl

 

 

Mon avis

Comédie sentimentale dramatique ou chronique sociale, dans son nouveau roman graphique, Pascal Rabaté semble régler ses comptes avec une certaine bourgeoisie. 3 jeunes issus d’un milieu aisé finissent leurs vacances seuls dans les résidences secondaires de leurs parents, avant d’entamer de brillantes études, en fac en grande école de commerce ou à St Cyr. 15 jours affranchis de l’autorité parentale, propices à une liberté totale et à la découverte de nouvelles expériences. 15 jours qui vont aussi bousculer les destins de ces trois ados, qui semblaient bien gravés dans le marbre.
On le sait, la raison n’a que peu ou pas de prise sur les ados. Aussi, les 3 larrons vont-ils s’encanailler au-delà du raisonnable, tombant sous le charme de la ravissante Odette rencontrée une nuit sur la plage. Leur sang ne fait qu’un tour quand la jeune fille leur propose un vrai bain de minuit, dans le plus simple appareil. Les voilà ferrés dans un piège des plus diaboliques dont personne ne sortira indemne, qui se transformera en love story pour l’un et en cauchemar pour les autres.
C’est une sorte de voyage initiatique auquel nous invite Pascal Rabaté. Entre émancipation et découverte du libre arbitre pour les uns et revanche sur la vie pour les autres, tous les personnages ont un côté attachant qui donne envie de suivre leur histoire jusqu’au bout. Une histoire pleine de sensualité, d’aventure, et de surprises. Une histoire parfaitement crédible grâce à des dialogues pleins de vérité, de justesse et de percussion.
Graphiquement, l’auteur va à l’essentiel en proposant un trait épuré aux teintes pastel très claires, presque fades, mais jouant à merveille des ombres et lumières.
Une chronique sociale sur laquelle souffle un vent de liberté qui tente de nous prouver que l’amour triomphe toujours.

Loubrun

 

3 commentaires sur “Sous les galets la plage

Ajouter un commentaire

  1. J’ai le même âge que les héros car en 62 je quittais mon milieu familial, mais pas pour rejoindre la résidence secondaire de mes parents, mais une chambre en ville partagée avec 2 autres copains.
    J’en garde un super souvenir d’être livrés à nous mêmes pendant les premiers mois de collège où nous avions collectionné les conneries !🤣

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :