Go West Young Man

Scénario : Tiburce Oger
Dessin : « Collectif »
Éditeur : Bamboo Édition
85 pages
Date de sortie :  3 novembre 2021
Genre : Western

 


L’Apache avait tranché la gorge de l’homme blanc qui sentait la peur et la sueur.

Go West Young Man 3-001

Présentation de l’éditeur

Le parcours sauvage et violent d’une montre pendant la conquête de l’Ouest. Un western qui sent la poudre et la boue…
En quatorze histoires, Go West young man retrace la conquête de l’Ouest américain, de 1763 à 1938. Des conflits des grands lacs au désert du Mexique, les destins se succèdent. Trappeurs et pionniers, tribus indiennes, desperados et prostituées vont se battre et survivre dans les grandes plaines, les villes champignons et les guerres interminables. Si les grands thèmes sont à l’honneur dans cet album, c’est le côté obscur des Hommes qui ressort, présentant avec un goût amer le rêve américain. Racisme, génocide indien, condition des femmes, guerres et misère. Go West young man est un hommage au western, mais un hommage lucide.

Dessinateurs : Patrick Prugne, Olivier Taduc, Benjamin Blasco-Martinez, Ralph Meyer, Félix Meynet, Dominique Bertail, Hugues Labiano, François Boucq, Éric Herenguel, Steve Cuzor, Michel Blanc-Dumont, Christian Rossi, Michel Rouge, Ronan Toulhoat et Paul Gastine.

Go West Young Man

Mon avis

Tiburce Oger est un grand auteur et dessinateur qui a déjà souvent montré son talent (voir les chroniques de Ghost Kid et Buffalo Runner). Passionné de l’histoire de l’Ouest américain et baigné des images des nombreux westerns qu’il a visionné, il intervient ici comme scénariste, laissant les 14 récits de cet album aux mains d’artistes aussi talentueux que lui. D’entrée, le fil conducteur des histoires, une montre à gousset en or, nous remémore la mélodie lancinante de celle qui berce le personnage campé par Gian Maria Volonte dans « Et pour quelques dollars de plus » de Sergio Leone. Comme dans ce film, la montre est l’élément principal qui fait agir les protagonistes et, pour certains, l’objet de leur perte. Oger a eu la sagesse de se plier à l’art de ses dessinateurs en écrivant chacun des segments de cette trépidante épopée qui raconte, en fond de récit, une grande partie de la conquête de l’Ouest et de l’histoire américaine. Des débuts lors de la guerre d’indépendance aux guerres indiennes et de sécession, en passant par l’aventure des trappeurs, la conquête des grands espaces grâce aux cavaliers du Pony Express, le massacre des bisons et la civilisation avec ces nouveaux territoires pris aux États voisins comme le Mexique, Go West Young Man nous raconte une merveilleuse aventure et la création d’un pays dans le sang, la poussière, la sueur et la poudre !

JR

Go West Young Man 2-001

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :