Paris T01 & T02  

« De Lutèce au dernier templier » & « De Jeanne d’Arc à Cartouche »

Scénario : Nicolas Pona, documentaires par Béatrice Merdrignac
Dessin : Collectif
Éditeur : Petit à Petit
Date de sortie : octobre 2018 et 2020
Genre : Histoire, documentaire, éducatif.

« On y voit le serment que nous, les Nautes, avons prêté avec Asmérus le chef gaulois qui fit brûler Lutèce. Il prit un torque portant notre emblème pour se souvenir à jamais de la dette qui devait le lier, lui et ses descendants, à Lutèce, la cité qu’il ordonna de détruire… »

Présentation de l’éditeur :

Des invasions romaines au combat de Geneviève pour sauver Paris des raids d’Attila, en passant par la lutte face aux Vikings de Ragnar Lobrok, de nombreux dangers vont perturber l’établissement de la future capitale française… Mais la ville n’est pas seule : l’influente confrérie des Nautes est bien décidée à offrir à Paris toute la gloire et la grandeur qu’elle mérite.

Deuxième tome de la série Paris en BD. De la guerre de Cent Ans jusqu’au destin tragique du brigand Cartouche, en passant par le combat de Jeanne d’Arc, les influences de la Renaissance italienne sur la capitale ou encore le massacre de la Saint-Barthélemy, découvrez la palpitante histoire de Paris.

Dans ce Docu-BD riche en anecdotes, BD et documentaires se complètent à merveille pour vous dévoiler les petites et grandes histoires de la capitale, cœur battant de l’histoire de France.

Paris_de lutece au dernier templier_Petit a petit_Nicolas Pona_Beatrice Merdrignac_extrait

Mon avis :

Alors là, moi je dis que ce genre d’ouvrages devraient être présentés dans les cours d’Histoire-Géo ! En tant que petite Belge, je n’ai pas appris l’histoire de Paris à l’école, mais là : j’ai clairement fait évoluer ma culture générale sur le sujet, tout en découvrant différents dessinateurs. Beaucoup dans le style classique de la bande-dessinée franco-belge comme Andréa Modugno, Cécile ou encore Beniamino Delvecchio ; de la ligne claire également comme Thomas Balardet et Emeric Tain ; ainsi que quelques graphismes plus contemporains comme Céline Olive ou encore Yo-One (je vous rassure, je taguerais tous les dessinateurs dans l’onglet prévu à cet effet). Mais dans tous les cas, de quoi attirer les étudiants à lire du 9e art – il n’y a pas que les mangas, que diable !

Ainsi Nicolas Pona nous invite à remonter le temps, à l’époque où Paris s’appelait encore Lutèce. Chaque période marquante est alors mise en page dans une petite aventure mettant souvent en scène un membre de la confrérie des Nautes et son lien indéfectible avec la cité. Ces hommes de l’eau qui ont tout donné pour que celle qui deviendra Paris, soit belle et glorieuse.

Paris_de Jeanne d-Arc a Cartouche_Petit a petit_Nicolas Pona_Beatrice Merdrignac_extrait

Et on peut dire que la capitale de France en a vu des vertes et des pas mûres entre la domination romaine, la montée du christianisme, les invasions vikings et les guerres de religions, entre autres… Le tout savamment présenté par Béatrice Merdrignac qui ne prend pas plus de 2 pages, toujours en vis-à-vis, pour reprendre les points historiques de chaque chapitre.

On peut donc clairement imaginer une école primaire, voire au début du secondaire (le collège pour mes amis français), avoir recourt à ces ouvrages détaillés et attractifs pour les (pré)adolescents. De quoi rendre la matière moins rébarbative, bien que fort bien expliquée, et le dessin représentant un panel de styles différents mais classiques qui pourraient intéresser les plus jeunes qui se cantonnent souvent aux mangas au détriment d’ouvrages occidentaux qui pourraient leur plaire tout autant.

ShayHlyn.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :