Les enquêtes de Machiavel – T1. La voie du mal.

Scénario : Jean-Marc Rivière
Dessin : Gabriel Andrade
Éditeur : Glénat
Date de sortie : 15/09/2021
Pages: 56
Genre : Histoire, Thriller, Policier, Politique.

« S’il le peut, un prince ne doit pas se départir du bien, mais il doit savoir prendre la voie du mal si cela lui est nécessaire. » (Niccolò Machiavel, Le Prince, 18,15)

Résumé de l’éditeur:

L’avènement du Prince.

1498, Florence. Machiavel est un jeune idéaliste, plein d’insouciance insolente, travaillant aux archives de l’État où il s’ennuie à classer des documents. Il voudrait voir, sentir et toucher le monde, plutôt que de l’appréhender au travers de ces innombrables parchemins… Alors, quand le cadavre d’un inconnu est retrouvé dans l’Arno, il saisit l’opportunité de quitter la salle des archives pour devenir le secrétaire de Piero Soderini, personnage central de l’administration de la cité. Commence alors une enquête pleine de surprise pour le jeune homme, alors que l’atmosphère en ville est lourde des prêches du frère dominicain Savonarole, autour duquel se rassemblent chaque jour davantage de disciples fanatisés.  Le rôle grandissant de ce personnage inquiète et gêne une partie de l’élite florentine. D’autant que Savonarole aurait fait acte de trahison. Partout sur les murs de la cité italienne, une lettre du Roi de France est affichée : elle promet le trône papal à Savonarole et expose son alliance avec la couronne française. Bientôt la ville sera à feu et à sang.

Construite comme un polar-historique, la série des Enquêtes de Machiavel présente le fameux intellectuel sous un jour nouveau. Grand connaisseur de la Renaissance italienne, Jean-Marc Rivière raconte l’homme d’action, humain et encore naïf de la réalité du pouvoir ; un être en devenir dont chaque aventure est l’occasion de forger l’esprit brillant du rédacteur du Prince. Gabriel Andrade met la précision de son dessin réaliste pour sublimer la cité toscane dans une ambiance rappelant le Nom de la Rose.

Mon avis:

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas Machiavel, c’est un humaniste, poète et dramaturge florentin de la renaissance. Il a donné son nom à l’adjectif « machiavélique. » Je vous ai trouvé une petite vidéo assez courte pour vous faire découvrir ce personnage historique.

Machiavel, l’art de gouverner. Il vous suffit pour cela de cliquer sur ce lien en bleu 🙂

Machiavel était surtout un brillant érudit qui a mené de nombreuses missions diplomatiques et politiques, il a aussi écrit plusieurs œuvres dont les plus connues sont : « Le Prince, Discours sur la première décade de Tite-Live et enfin L’art de la guerre. » Il est également l’auteur de nombreuses citations connues telles que : »On fait la guerre quand on veut, on la termine quand on peut.”

Dans cette BD, nous découvrons Machiavel à ses débuts lorsqu’il travaillait comme copiste dans les archives de la ville de Florence mais notre jeune Nicolas à la bougeotte et s’ennuie ferme et est en demande de davantage d’actions. Lorsque la Seigneurie demande un secrétaire aux archives, il se précipite et finalement ce qui ne devait être qu’une mission courte se transforme en une nouvelle affectation.

Le climat politique et religieux est tendu pour le moment à Florence, la politique et les complots dominent le quotidien et il n’est pas bon de fouiller de trop et ce même quand on a affaire à un meurtre qui implique les personnages les plus hauts placés de la ville. La soif de justice de Machiavel sera mise à rude épreuve mais il sera à bonne école avec le Chancelier Scala qui va le former aux jeux de pouvoirs et le prendre sous son aile.

Nous avons une image assez idéalisée de la Renaissance, c’est l’époque des grandes réalisations artistiques et culturelles et des grands changements politiques et sociaux voire religieux. Mais, c’était aussi une époque très rude et passablement dangereuse, à cette époque Florence est un vrai bourbier et coupe-gorge. Il ne faisait pas bon traîner le soir ou afficher un tant soit peu sa richesse, on finissait rapidement avec un coup de couteau dans l’estomac comme le dit à juste titre le capitaine. C’est une super BD que j’ai beaucoup appréciée, les dessins sont très bien réalisés et collent avec l’ambiance et l’époque, ils sont riches de détails. De plus, certaines répliques sont vraiment excellentes et m’ont beaucoup fait rire, c’est proche de répliques badasse qu’on entend dans certains films à succès, ça fait toujours mouche et ça met de l’ambiance ! Vous l’aurez compris, j’ai aimé ! Maintenant, c’est totalement dans mes goûts, ça parle d’Histoire, de mystère, de complots avec une touche d’action bien sentie et d’humour noir assorti de beaux dessins travaillés. Un beau mélange, qui je suis sûre ne plaira pas qu’à moi. J’ai hâte de lire le deuxième tome et de voir l’évolution de notre ami Machiavel !

Sandra/Ithilwen.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :