Jours de sable

Scénario : Aimée de Jongh
Dessin : Aimée de Jongh
Éditeur : Dargaud
257 pages
Date de sortie :  mai 2021
Genre : Histoire, documentaire

 


« – En changeant un détail, on révèle la vérité cachée.

– Mais c’est une mise en scène. »

 

Présentation de l’éditeur

Washington, 1937. John Clark, journaliste photoreporter de 22 ans, est engagé par la Farm Security Administration, l’organisme gouvernemental chargé d’aider les fermiers victimes de la Grande Dépression. Sa mission : témoigner de la situation dramatique des agriculteurs du Dust Bowl. Située à cheval sur l’Oklahoma, le Kansas et le Texas, cette région est frappée par la sécheresse et les tempêtes de sable plongent les habitants dans la misère.

En Oklahoma, John tente de se faire accepter par la population. Au cours de son séjour, qui prend la forme d’un voyage initiatique, il devient ami avec une jeune femme, Betty. Grâce à elle, il prend conscience du drame humain provoqué par la crise économique. Mais il remet en question son rôle social et son travail de photographe…

 

 

 

Mon avis

Plongée au cœur de la misère dans l’Amérique des années 30. Nous sommes en 1937 dans une région qui couvre une partie de l’Oklahoma, du Kansas et du Texas appelée le Dust Bowl, littéralement « bassin de poussière ». Une vaste région agricole frappée pendant 10 ans par des sécheresses, et ravagée par des vents de poussières détruisant le peu qui restait debout des cultures, des habitations et de la vie. Ce sont les Hommes, en partie, qui sont à l’origine de ce désastre. Fruit de pratiques agricoles exclusives et inadaptées, associées à des conditions climatiques désastreuses pour l’agriculture, le Dust Bowl a rappelé à l’espèce humaine qu’elle n’est que poussière.

Inspiré par des faits historiques, le récit d’Aimée de Jongh raconte avec émotion les faits à hauteur de ces familles qui ont tenté de vivre avec ce fléau, de lutter contre, pour finalement se résigner à abandonner ce qu’ils avaient construit.

Mais ce récit va au-delà des faits et de l’exposition de la misère. Nous entrons en immersion dans cette région hostile en suivant un jeune photoreporter chargé par la Farm Security Administration de rapporter des témoignages photo du drame que vivent les agriculteurs. Il lui est remis une liste de situations à photographier ainsi que des suggestions de mises en scène pour accentuer l’effet. Au fil de sa mission, la question de la manipulation de l’information se pose. Est-ce bien éthique de mettre en scène la réalité pour en grossir le trait ? Est-ce vraiment rendre service à ces familles déshéritées ? Des questions toujours d’actualité, d’autant que nous croulons sous des tsunamis d’images et que leur manipulation est aujourd’hui quasiment à la portée de tous.

L’auteure signe une œuvre forte en émotion, tant par le scénario que par le dessin. S’inspirant des nombreuses photos qui remplissent les archives du FSA, elle nous propose des planches effrayantes d’authenticité. Elle met aussi très bien en scène le photographe et ses questionnements en représentant le champ hors cadre de photos qu’il prend, pour en montrer les limites de la représentation et l’importance du contexte qui l’entoure.

Une œuvre belle, sensible, qui pousse vraiment à réfléchir.

Loubrun

 

Un commentaire sur “Jours de sable

Ajouter un commentaire

  1. Belle chronique, Loubrun. J’ai eu le meme ressenti : malaise et effrayé devant l’inaction des autorités. Tout le monde s’en fout ! C’est aussi ça l’Amérique ! J’aime bcp ces histoires basées sur des faits réels. la post face est pour cela très intéressante.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :