Lucien et les mystérieux phénomènes – tome 3 – sorcières !

Scénario : Delphine Le Lay
Dessin : Alexis Horellou
Éditeur : Casterman
88 pages
Date de sortie :  septembre 2021
Genre : jeunesse

 


 

Présentation de l’éditeur

Lucien, Violette et leurs copains partent en voyage scolaire dans un vieux château au cœur d’un cadre naturel magnifique. Les enfants y suivent des ateliers éducatifs sur la biodiversité, l’histoire du domaine et ses légendes. La propriétaire n’est autre que la descendante d’une lignée de sorcières. Les enfants ne tardent pas à constater que le château est ensorcelé et qu’une présence vient y rôder la nuit, sous la forme d’une étrange jeune femme au teint pâle. Garçons et filles se décident alors à enquêter, mais forment rapidement deux groupes, avec chacun ses méthodes et ses objectifs. Lequel sera le premier à résoudre ce nouveau mystère ?

 

lucien et les mysterieux phenomènes_t3_pl2

 

Mon avis

Après avoir fait la chasse aux fantômes dans les deux premiers tomes, Lucien s’attaque cette fois aux sorcières, l’autre grand mythe des peurs enfantines.

Lucien et ses copains et copines partent en voyage scolaire dans un vieux château avec comme objectif éducatif la biodiversité et l’histoire du domaine et ses légendes. Ces dernières ne manquent pas, la propriétaire descendant d’une lignée de sorcières ! L’imagination des enfants tourne à plein régime pendant le voyage en bus et Lucien prend les choses en mains dès l’arrivée sur les lieux. Cette prise en main ne plaît pas aux filles de la bande, qui finissent par faire leur propre groupe.

Deux groupes, deux méthodes, deux objectifs différents, et ce qui se présentait au début comme une chouette aventure où tout le monde avait sa place et son rôle, se transforme en quasi guerre des sexes au pays de l’enfance, menant le jeune lectorat sur la piste d’une réflexion sur le genre. Pas sûr que ce sujet d’adultes les branchent vraiment.

Bien qu’un peu trop bavarde à mon sens, l’aventure est sympa, l’histoire bien écrite et prenante, et le dessin toujours aussi stylisé et osé dans ses découpages. Une histoire qui se suffit à elle même pour véhiculer le message de tolérance et de respect des uns, des unes et des autres. Dommage donc, que l’habituel petit cahier didactique qui vient en conclusion de chaque album de cette collection gâche tout en prenant ici des airs à peine dissimulés de propagande contre les stéréotypes.

Une série jeunesse qui change de genre dont ce volume plaira sans doute plus aux adultes qu’aux enfants.

Loubrun

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :