À mains nues T02  

1922 – 1954

Scénario : Leïla Slimani
Dessin : Clément Oubrerie
Éditeur : Les Arènes BD
Date de sortie : 30 septembre 2021
Genre : biographie, féminisme, médecine

« J’ai trop longtemps accepté de vivre et de travailler sous la tutelle de mes maris. À présent, j’ai 47 ans et je ne dois plus rien à personne. Ensemble nous allons mener le combat d’une vie : permettre aux femmes d’être indépendantes et fortes. »

Présentation de l’éditeur :

Cette bande dessinée est une fiction, librement inspirée de la vie de Suzanne Noël. Si nous avons pris quelques libertés avec les faits historiques, nous espérons avoir su rendre grâce au destin du docteur Noël, chirurgienne, féministe, femme libre et déterminée.

Mon avis :

Suzanne Noël, ce n’est pas n’importe qui : cette femme a non seulement érigé la chirurgie réparatrice/esthétique à un haut niveau pendant la 1ère guerre mondiale, mais fut également une féministe reconnue, luttant pour le droit de vote des femmes.

Alors que le premier tome se penche sur sa carrière médicale, notamment avec la révolution de la chirurgie réparatrice et ses procédés pour façonner de nouveaux visages aux « gueules cassées » ou le changement de visages caractéristiques juifs pour les sauver de la mort hitlérienne, ce deuxième opus reprend principalement ses actions féministes.

A mains nues_T02_1922-1954_Leila Slimani_Clement Oubrerie_Arenes BD_p06

Le lecteur découvre la vie du couple Noël après la perte de leur fille Jacqueline. Autant Suzanne se noie dans le travail et ses actions politiques pour le droit de vote des femmes, autant son mari se noie d’abord dans l’alcool et la dépression pour finalement se noyer purement et simplement dans la Seine.

C’est le début de sa véritable émancipation, elle ne se mariera plus après ce drame. La route est libre pour étendre ses actions politiques. Profitant d’une tournée mondiale pour présenter ses travaux médicaux, elle va aller à la rencontre de femmes influentes, notamment Edith Garrud que je vous présentais dans le titre « Jujitsuffragettes ». Son objectif étant de créer des clubs de femmes, à l’instar de tous ces clubs masculins dans lesquels ces messieurs dirigent le monde.

Les droits de la femme sont le point d’orgue de cet album et de la vie de Suzanne. Sans pour autant mettre sa passion de la chirurgie de côté. Elle continuera ses opérations sur des juifs aux traits trop caractéristiques pour les sauver, opérera des femmes aisées lors d’une croisière et même un jeune enfant chinois défiguré.

A mains nues_T02_1922-1954_Leila Slimani_Clement Oubrerie_Arenes BD_p08

Leïla Slimani présente donc cette femme passionnée et passionnante avec brio, appuyée par le dessin digne d’un roman graphique de Clément Oubrerie. Chimérique par moments, avec le fantôme de la petite Jacqueline, la perception du monde quand Suzanne sera momentanément aveugle de la cataracte, mais aussi sombre au vu de l’époque entre deux guerres et l’invasion nazie.

ShayHlyn.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :