Les chroniques de Roncevaux – T1. La légende de Roland

Auteur : Juan Luis Landa
Éditeur : Glénat
Pages: 64.
Date de sortie : 14/04/2021
Genre : Histoire, la Chanson de Roland, Batailles
.

« Marchez dans les pas de votre père et de votre grand-père. Faites la guerre comme vous savez la faire. »

Résumé de l’éditeur:

Un orgueil aveuglant. Un drame retentissant.

778. Charlemagne, conquérant des royaumes germaniques, souhaite désormais s’établir comme véritable « Défenseur de la foi du Christ ». Face à l’Empire Islamique, il veut mettre en place une nouvelle ligne de front au sud des Pyrénées. Les troupes du plus puissant monarque que l’armée des Francs n’ait jamais connu se dirigent alors vers Saragosse dans le but de soumettre la grande ville du nord hispanique. Mais, trahi par les Sarrasins une fois sur place, la furie de Charlemagne le pousse à commettre l’erreur de sa vie.
Chroniques de Roncevaux narre l’épopée de Charlemagne et de Roland en Hispanie. L’histoire d’une conquête aveugle et désastreuse qui connaît son point d’orgue au cœur de la dramatique bataille de Roncevaux. Celle qui fit de Roland une légende et inspira la plus importante chanson de geste de tous les temps : la Chanson de Roland.

Mon avis:

La Chanson de Roland relatée sous forme de BD est vraiment une excellente idée… J’ai parcouru ce texte mondialement connu lors de mon cours de littérature française et j’ai même lu plusieurs chapitres dans le cadre d’un dossier que je devais réaliser. J’ai une nette préférence pour la version BD…

L’empereur à la barbe fleurie est un grand conquérant au nom de la foi chrétienne il va ravager de nombreuses terres et soumettre de nombreux peuples, enfin ceux qui voudront du baptême parce que les autres seront bien sûr massacrés en tant qu’impies. Mais l’empereur voit plus loin encore, surtout quand des émissaires sarrasins débarquent en lui demandant de l’aide. Aide qui sera bien sûr rémunérée puisqu’ils offrent en retour la ville de Saragosse en Espagne. L’armée se met donc en route en compagnie du chroniqueur royal et du non moins célèbre : chevalier Roland. Le protégé de l’empereur même si celui-ci envie son ascendance sur les troupes.

L’empereur se présente en défenseur de la foi mais il est loin d’être exempt de péchés ! Outre les massacres qu’il commet, il prend avec lui de nombreux otages garant de la fidélité des nouvelles villes conquises. On est loin des portraits idylliques que l’on trouve dans la chanson de geste. De même, le chevalier Roland est un jeune homme qui idolâtre son empereur et qui prend tous les risques au combat, il est orgueilleux à outrance et brave un peu trop la mort et à force cela lui portera préjudice !

Les personnages sont bien plus vivants et sont davantage proche du réel, ils ne sont pas idéalisés comme dans le récit que j’ai pu parcourir. Les dessins ajoutent une note de réalisme supplémentaire et dépeignent bien l’époque, les couleurs en particuliers rendent bien les lieux et les saisons. C’est un superbe ouvrage que j’ai trouvé plus que plaisant à lire. Il ravira certainement les amateurs d’Histoire, peut-être moins les puristes du récit original. C’est une BD à mettre dans les mains des rétifs à l’Histoire, je suis certaine qu’elle fera davantage mouche que des ouvrages lambda. Je le conseille très vivement et j’ai hâte de lire la suite !

Ithilwen/Sandra.

2 commentaires sur “Les chroniques de Roncevaux – T1. La légende de Roland

Ajouter un commentaire

  1. En tant qu’impie et rétif à l’Histoire, je n’ai pas du tout envie de lire ce type de BD qui ne ferait que renforcer mon dégoût de ces guerres ridicules.
    Ça me fait le même effet que quand je vois des titres d’articles parlant de violences faites aux animaux… je passe vite mon chemin pour ne pas être traumatisé par tant d’horreur gratuite !😱
    Je suis un incorrigible romantique !🙄

    J'aime

    1. Je suis d’accord avec toi que ces guerres sont ridicules…Tuer pour la religion est une chose complètement aberrante et barbare ! C’est ce que je me suis dit en lisant d’ailleurs. Mais, je trouve que c’est important de savoir ce qu’il s’est déroulé. J’aimerais pouvoir dire que le fait de savoir ce genre de choses empêche qu’elles se reproduisent… Enfin, que veux tu si toi tu es un incorrigible romantique, moi je suis une incorrigible utopiste et amoureuse de l’Histoire. Merci pour ton retour et bon dimanche 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :