Neige T14

Le printemps d’Orion

Scénariste : Didier Convard
Dessinateur : Christian Gine
Editeur : Glénat
Genre : Science-Fiction
Sortie : le 20 janvier 2021

Avis de l’éditeur :

Après avoir retrouvé l’un des auteurs de son kidnapping, Neige apprend qu’il possède le pouvoir de sauver l’Europe. Alors qu’il n’était encore qu’un enfant, Northman a réalisé sur lui des expériences qui ont transformé sa moëlle épinière en antidote capable d’annihiler le Mal d’Orion.

Neige_T14_Glenat_le printemps d orion_extrait

Mon avis :

Grâce à l’intervention du rebouteux, dit Neige, la famille du clan des Van Hal s’en sort indemne. Une aubaine pour le grand-père Jo et sa descendance, car entre une attardée de petite fille et un fils et petit fils à peine capables de viser, nul doute que leurs ennemis n’en auraient fait qu’une bouchée.

À l’inverse, Neige est non seulement bon tireur mais également fin tacticien ; à lui seul, il pousse à l’exode un groupe de hors-clan, uniquement par la parole afin de récupérer des litres d’essence dissimulés sous la plaque de froid.

Pour ce printemps d’horizon, Didier Convard retrace la jeunesse de Neige lorsqu’il fut kidnappé par « Jöswald le marcheur » au titre de cobaye expérimental pour lutter contre le mal d’Orion, espérant sauver l’Europe de ce mal qui ronge l’humanité. Des éléments retracés par bribes lors de cauchemars du Neige contemporain.

Neige_T14_Le printemps d Orion_Glenat

Solitaire ayant perdu proches et famille, Neige se rend au monastère où il retrouve sa fidèle alliée Aubépine, proche de sa fin, où ils échangent de précieuses informations concernant la médaille de Saint-Jean l’évangéliste lui permettant d’élucider le mystère d’Orion …

Christian Gine peint la rudesse de ce climat austère où chaque personnage ne peut que rêver d’un monde plus clément, dû à la rudesse de ces paysages où seul le blanc givré recouvre ses horizons. Un trait fin mais mature en totale adéquation avec la trame Quant aux scènes d’action, on a juste l’impression de les voir défiler au ralentit, sans réelle dynamique mais figées, ce qui ne choque nullement et accroissent ce sentiment polaire pour lequel chaque mouvement nécessite de réel effort.

Un album dans la plus pure tradition de la saga Neige qui comblera immanquablement les fans de longue date.
Coq de Combat

Un commentaire sur “Neige T14

Ajouter un commentaire

  1. J’étais un fan de longue date comme tu dis, mais j’ai depuis oublié jusqu’à l’histoire que ça racontait. Je crains que ce tome sur sa jeunesse ne m’intéresse plus avec ma PAL.😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :