Grimoire noir

Scénario : Vera Greentea
Dessin : 
Yana Bogatch
Éditeur :
Glénat
288 pages
Date de sortie : 17 février 2021
Genre : fantastique, gothique, jeunesse.

« Sous les premières feuilles tombantes conciliabulent les déchus. Retrouve les corneilles où l’ont sème les lanternes, sinon c’est nous qui te retrouverons, où que tu sois. »

Présentation de l’éditeur :

« Tu n’es pas un sorcier Bucky ! »

Nous sommes aux États-Unis à une époque proche de la nôtre. La commune de Blackwell est la seule de tout le pays à ne pas considérer la sorcellerie comme un acte criminel. Cela n’empêche cependant pas certaines sorcières d’abuser de leur magie… Dans cette petite ville, Bucky Orson est un peu morose – qui ne l’est pas, à 15 ans ? Alors que sa meilleure amie l’a quitté pour traîner avec des gens bien plus cool, sa jeune sœur vient d’être kidnappée dans des circonstances troubles. Et face à l’impuissance de son père, shérif de la ville, Bucky décide de mener lui-même l’enquête. Finira-t-il par percer les mystères de la magie de Blackwell ?

Dans cet univers fantastique où les larmes font pleuvoir et où les plumes modifient les ombres, revient ce thème de la chasse aux sorcières. D’un romantisme gothique somptueux que ne renierait pas Yslaire, Grimoire Noir s’annonce également comme la révélation d’une jeune dessinatrice à suivre : Yana Bogatch, véritable star d’Instagram.

Grimoire noir_Glenat_Ver Greentea_Yana Bogatch_extrait

Mon avis :

Blackwell. Un nom qui n’est pas inconnu quand on parle de sorcières… Dans la dernière version de « Sabrina l’apprentie sorcière », le directeur de l’académie porte ce nom. Mais c’est aussi un nom passe-partout, assez commun dans le monde anglo-américain. Ce qui l’est moins, c’est la vie que mène les personnages de cette BD dans ce patelin : toutes les filles deviennent tôt ou tard sorcière !

Un joli pied de nez à la gent masculine, si prédominante dans notre monde, qui se retrouve, ici, comme de simples hommes à côté des femmes possédant tant de pouvoir. Citons par exemple la mère de Bucky dont les états d’âmes jouent sur la météo, faisant pleuvoir quand elle pleure… ou encore la meilleure amie de notre jeune héros qui peut léviter à longueur de temps.

Néanmoins, si ce petit côté féministe ne manque pas dans « Grimoire noir », le héros n’en reste pas moins un jeune homme qui s’en veut d’avoir perdu sa jeune sœur, Heidi, une adorable petite tête blonde avec deux couettes et une allure de petite princesse, dont il avait la garde le jour du drame… une disparition à faire pleurer sa mère sans relâche, provoquant des inondations dans la ville.

Grimoire noir_Glenat_Ver Greentea_Yana Bogatch_extrait2

Il est donc doublement important de retrouver l’enfant ! Ce qui conduira Bucky vers un groupe de sorcières de son âge qui semblent être les instigatrices de l’enlèvement, à en croire les indices laissés de-ci, de-là. Une véritable enquête, proche de la chasse aux sorcières pourtant formellement interdite dans cette ville.

Le scénario de Vera Greentea est rondement mené, semant des indices comme le petit poucet des cailloux, mais il va sans dire que la palme revient au graphisme de Yana Bogatch ! Des personnages superbes, aux traits fins, détaillés… de grands yeux et une touche de couleur par-ci, par-là, pour illuminer le dessin qui se veut gothique en dégradé de gris.

Ni les décors, ni les costumes, ni l’allure générale des protagonistes n’est laissée au hasard tant et si bien que nos yeux finissent par suivre la moindre étincelle de couleur pour se perdre ensuite sur la page tout entière. Une combinaison parfaite entre histoire et illustration pour enchanter, que dis-je… ensorceler le lecteur !

ShayHlyn.

2 commentaires sur “Grimoire noir

Ajouter un commentaire

  1. Pour une fois, je serais (presque) d’accord avec ton enthousiasme graphique car j’ai été à mon tour « ensorcelé » par la beauté des illustrations (qui m’ont aussi rappelé Yslaire😉).
    Si le scénar est à la hauteur, nul doute que ce duo d’autrices méritera de concourir pour leur première œuvre aux lecteurs.com.
    Je signale aussi que j’avais été « séduit » par la couv en février pour mon choix de la plus belle couv !😍

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :