Fantasmes T3 

Jeux interdits

Auteur : Stefano Mazzotti
Editeur : Delcourt
Genre : Erotique
Sortie : le 17 février 2021

Avis de l’éditeur :

Un trajet en stop qui finit bien, un héros qui sauve une donzelle d’orcs, un noble et une servante dans une auberge vendéenne en pleine révolution française… À travers une douzaine d’histoires, pour la plupart inédites, Stefano Mazzotti revisite avec talent et humour les fantasmes les plus courus de nos contemporains.

Delcourt_Fantasme_T03_Les jeux interdits_Stefano Mazzotti_extrait2

Mon avis :

3ème recueil d’histoires courtes (voire trop courtes) sur thème de fantasmes d’hommes et de femmes se déroulant à différentes époques. Les récits fluctuent entre 4 pages et une douzaine pour les plus abouties.

En dépit d’un titre accrocheur et d’un premier plat de couverture soigné, cet album laissera malheureusement plus d’un lecteur sur sa faim. Sans grande originalité scénaristique, l’auteur nous ballade sur des idées de voyeurisme, de trahisons ou encore sous le coup de la culpabilité de certains protagonistes qui payent cher leur crime ou leur traitrise.

Delcourt_Fantasme_T03_Les jeux interdits_Stefano Mazzotti_extrait

Nous retiendrons en tout et pour tout deux récits qui valent concrètement le détour, à savoir le chapitre se déroulant sur un avion où un mari coupable d’adultère se confie à sa femme, qui prise de colère s’envoie en l’air avec un touriste dans les toilettes ainsi que le plus long récit de ce recueil où un tenancier d’hôtel dérobe l’oseille d’un dangereux criminel, ignorant que la bourse contient des documents explosifs l’incriminant.

Voilà, c’est à peu près tout ce que l’on se mettra sous la dent et ne vous attendez pas non plus à une qualité graphique pointilleuse, qui ne traduit pas l’élégance de la couverture. Les personnages masculins, même ceux qui sont jeunes ne sont pas mis sous leur meilleur aspect et les femmes, bien qu’incarnant des gravures de mode paraissent fatiguées loin d’être à leur avantage également. Un trait top mat, qui manque de mouvement, de punch manquant clairement à l’appel demandé.  La colorisation surjoue sur les teintes foncées ce qui peut expliquer le manque de justesse.

Fantasmes, vous avez dit fantasmes… Pas sûr que l’on décolle dans de telles conditions.

Coq de Combat

2 commentaires sur “Fantasmes T3 

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :