Machines de guerre T4 : L’étoile de Koursk

Scénario : Jean-Pierre Pécau
Dessin : Filip Andronik, Senad Mavrik
Éditeur : Delcourt
62 pages
Date de sortie :  3 février 2021
Genre : Histoire romancée


T-34 – Kypckaя 3вeздa

Présentation de l’éditeur

Le char russe T34 fut rapidement élevé au rang de mythe et de meilleur char de la guerre. Ce qu’on sait moins c’est qu’il fut quelquefois servi par des équipages féminins.
Voici l’histoire d’Aleksandra Samusenko, première femme à piloter un T34 et reconnue héroïne de l’union soviétique pour avoir détruit trois chars Tigres allemands durant la bataille de Koursk.
 
LEtoile-de-Koursk planche

Mon avis

Aleksandra Grigoryevna Samusenko fut la seule femme commandant de char T-34 dans la 1ère armée blindée de la Garde. Elle mourut à 23 ans lors de l’offensive de Poméranie. Ce volume de la collection « Machines de guerre », tout en vantant les mérites du char russe, nous permet de connaître la vie de cette femme. Bien que l’histoire soit un peu romancée (Samusenko ne serait pas morte comme indiqué dans l’album mais écrasée par un char soviétique dont le pilote ne l’avait pas vue, marchant à ses cotés), on assiste au combat de cette femme pour se faire reconnaître en tant que combattante connaissant parfaitement le fonctionnement des chars et bravant la stupidité de l’état major soviétique qui envoyait les chars à la queue leu leu, au feu de l’ennemi.

Aleksandra Samusenko

En parallèle est cité aussi le soldat américain Joseph Beyrle, échappé d’un camp de prisonniers allemands, qui fut récupéré par le char de Samusenko et participa aux combat de l’équipage. Beyrle est le seul américain ayant combattu à la fois dans le camp américain et dans le camp soviétique. Le récit est bien mené, nous fait suivre le combat des T-34, la bataille de Koursk et la campagne russe en général. Le dessin est très agréable et les gros plans de personnages réussis. Une série toujours aussi intéressante pour les férus d’histoire qui trouveront, en fin d’album, un dossier de 8 pages donnant tous les renseignements techniques sur la machine en question et une biographie de l’héroïne.

JR

Un commentaire sur “Machines de guerre T4 : L’étoile de Koursk

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :