Indochine – tome 2 – que le diable t’emporte

Que le diable t’emporte

Scénario : Jean-Pierre Pécau
Dessin : Maza
Éditeur : Delcourt
56 pages
Date de sortie :  janvier 2021
Genre : Aventure ; Histoire


« Et, Baverel, pas d’étoiles rouges : il ne s’est rien passé, pas d’incident diplomatique avec les Chinois. Désolé mon vieux, vous n’êtes pas homologué sur ce coup »

 

Présentation de l’éditeur

Voici l’histoire, librement inspirée, de la vie d’Armand Baverel, pilote de chasse engagé tour à tour dans l’armée de l’air puis dans l’Air Force, et de ses aventures en Indochine de 1946 à 1952.
Au « pays au-delà de l’eau » comme était surnommé l’Indochine à l’époque, Armand partagea sa vie entre les missions de guerre, la musique et les trafics en tout genre avec ses amis corses et les ex-SS engagés dans la Légion. Sa vie fut le théâtre d’évènements parfois invérifiables comme sa participation à l’orchestre du dernier roi du Cambodge, mais bien souvent véritablement héroïques.

indochine t2_pl

 

Mon avis

L’aventure continue en Indochine pour l’aviateur rebelle et incontrôlable Armand Baverel. Le tome 1 posait plus ou moins les bases géopolitiques du récit, et présentait rapidement les enjeux historiques qui se mêlaient à sa fiction.

On rentre ici dans le vif du sujet avec une belle baston aérienne mettant face à nos pilotes français trois avions Chinois. Chinois ? Parfaitement ! Chinois ! C’est qu’en ce début des années 50, la guerre froide se fait de plus en plus glaciale et les grandes puissances se réveillent, déployant de plus en plus leurs ailes. C’est le cas de la toute nouvelle Chine communiste qui apporta son aide au viet minh, transformant cette guerre d’indépendance en un conflit armé de la guerre froide.
Notre bon Armand se retrouve la dedans comme un poisson dans l’eau. Frondeur et assoiffé d’action il est de toutes les missions.

Ce deuxième tome fait la part belle à l’action et nous gratifie de grandes scènes de combats aériens. Le rythme est très soutenu et, bien que les missions s’enchainent sans relâche, le fond politique n’en est pas pour autant oublié. Il est abordé par le regard un peu amer des militaires qui ont une vision bien plus réaliste de la situation que les politiques.

Après le tome 1, j’attendais un peu plus de souffle épique et de dynamisme. Voilà qui est fait. Reste à donner un peu plus d’épaisseur aux personnages pour donner envie de les suivre longtemps !

Loubrun

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :