Les licteurs T1

 La mort du grand dieu Pan

Scénariste : Olivier Richard
Dessinateur : Yang Weilin
Editeur : Glénat
Genre : Historique
Sortie : le 8 juillet 2020

Avis de l’éditeur :

Rome, IIIe siècle après Jésus Christ. Le Syrien Héliogabale, empereur mégalomane qui se prend pour un dieu, subit une tentative d’assassinat.

Mon avis :

En pleine mer ionienne, le chef de navire Thamus assiste à un événement surnaturel : une voix d’outre-tombe venant des profondeurs abyssales lui révèle que le dieu Pan est mort. S’ensuit une catastrophe naturelle, les oiseaux des cieux s’effondrent tels des mouches et chaque poisson meurt recraché par un océan en furie.

Les licteurs_T01_Glenat_la mort du grand dieu pan_scan2

En l’an 219 à Rome, les licteurs – les forces spéciales d’attaques de l’empire romain – s’apprêtent à défendre l’empereur Héliogabale lors de sa prise de pouvoir. Un jeune adolescent, déjà fougueux, qui ne doit son salut qu’aux licteurs le protégeant lors d’une tentative d’assassinat.

Ce César, en dépit de son âge juvénile s’adonne déjà à la luxure et à la débauche bien qu’il engage Artorius à la tête des Licteurs pour démasquer le responsable de l’attentat à sa vie.

A peine sur le trône qu’il souhaite faire construire un temple sacré comprenant chaque relique divine dont fera partie le dieu suprême romain Elagabal. Les licteurs, quant à eux ont vu naissance sous le règne de Tibère lorsque le dieu Pan fut retrouvé une flèche plantée dans la poitrine agonisant et où un guerrier vêtu de noir extermina l’entièreté des licteurs à l’exception d’un seul, qui profita d’une accalmie pour s’échapper.

La tâche d’Artorius et de ses fidèles compagnons d’armes consiste à dénicher les restes de la dépouille du dieu Pan, selon les volontés de l’empereur Héliogabale. Mais l’homme en noir est apparu lors de chaque événement de taille comme lors de l’incendie de Néron ou la destruction de Pompéi par le Vésuve. Certaines rumeurs relatent qu’il serait glorifié tel un dieu par une foule d’adorateurs…

Les licteurs_T01_Glenat_la mort du grand dieu pan_scan

Pour cette énième série se déroulant à l’époque romaine, il est évident que les auteurs devaient marquer un grand coup en comparaison à la kyrielle de titres existants d’excellentes factures, dont c’est le cas pour Murena ou Vae Victis, pour ne citer qu’eux. Pari réussi au vu de la prestation de ce début de saga on ne peut plus envoûtant et exotique. Olivier Richard aux commandes scénaristiques emprunte un sentier à la fois historique mêlé à une trame fantastique pour le moins originale. Les protagonistes ont non seulement de la gueule mais du répondant et se distinguent clairement les uns des autres. Une teneur plutôt agréable, privilégiant le principal : les dialogues vont à l’essentiel sans se perdre dans un dédale sans queue ni tête comme c’est parfois le cas lors de sagas pseudo historiques. La violence et les scènes de sexe apparaissent telles quelles sans prévenir ni tabous, de manière totalement décomplexées et naturelles finalement.

La touche graphique signée Yang Weilin sonne juste, les expressions de faciès correspondant à l’attente souhaitée. Les scènes de guerre permettent une plus large vision du contenu, avec certes, quelques petites imperfections à peine visibles mais un résultat en harmonie avec la trame. Quelques doubles pages valent leur pesant d’or comme c’est le cas en ouverture de l’album lorsque des baleines et autres poissons marins sont exposés en surface comme on le ferait pour une offrande divine.

Un presque sans faute pour ces licteurs résonnant aux quatre coins de Rome !
Coq de Combat

4 commentaires sur “Les licteurs T1

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :