Blake et Mortimer T27 : Le cri du Moloch

Scénario : Jean Dufaux
Dessin : Christian Cailleaux, Étienne Schréder
Éditeur : Blake et Mortimer
54 pages
Date de sortie :  20 novembre 2020
Genre : Aventures fantastiques


Asile refusé !!

Blake & Mortimer et Olrik

Présentation de l’éditeur

Dans le précédent opus scénarisé par Jean Dufaux, « L’Onde Septimus », la menace d’un engin extraterrestre, baptisé Orpheus, avait été déjouée grâce au sacrifice d’Olrik. Depuis, le « colonel » vit reclus dans un asile psychiatrique. Tandis que Philip Mortimer tente de ramener à la raison son vieil adversaire, il apprend qu’il existe un autre Orpheus. À bord d’un cargo transformé en laboratoire secret, le professeur découvre l’étrange pilote de cette machine : un alien à forme humaine, sombre et hiératique, auquel les scientifiques ont donné le nom de « Moloch », la divinité biblique. Mais les réactions de ce Moloch, et les hiéroglyphes qu’il laisse derrière lui comme autant de messages indéchiffrables, font craindre le pire. Cette fois encore, la capitale britannique est en danger. À moins qu’Olrik ne joue de nouveau les héros…

le cri du moloch planche

 

 

Mon avis

Je me souviens encore de ce jour dans les années 70 où, accompagnant ma mère qui faisait des courses dans le petit Prisunic de la Canebière, j’eus la chance de me faire acheter le génial La marque jaune. Dès ce jour je fus accro. aux albums de Blake et Mortimer et mes deux préférés demeurent L’affaire du collier et, surtout, cette fameuse Marque jaune. Du fait j’avais bien aimé l’Onde Septimus par son récit ajoutant un extra-terrestre (que Dufaux eut l’intelligence de ne pas trop montrer) dont la présence allait interférer avec les expériences faites par Mortimer avec le Télécéphaloscope du professeur Septimus et le cerveau endommagé du « guinea pig », Olrik. Et donc je me suis jeté avec avidité sur ce nouvel album reprenant l’essentiel de l’histoire et des personnages. Las ! que ne fut ma déception ! En effet trop c’est trop ! outre l’invraisemblance du sujet, la volonté apparente de faire du fric sur nos deux héros et leur Némésis, l’ignoble (mais attachant) Olrik, il n’y a rien de nouveau dans cet album ! L’envahisseur est le même – sauf qu’ils étaient plusieurs – et agit de la même façon sur les esprits, les méchants toujours les mêmes et les dessins sont bâclés. Les visages des personnages n’ont aucune profondeur, les rues de Londres ne sont pas aussi inquiétantes que dans les reprises précédentes, l’extra-terrestre est franchement loupé et seule la coloriste (Laurence Croix) tire son épingle du jeu.

La seule avancée intéressante est le rapport de plus en plus complice qu’entretiennent Mortimer et Olrik; les deux ennemis intimes sont les héros de cette histoire et on sent que Mortimer a trouvé son alter égo maléfique en la personne du charismatique méchant qui sauvera Londres et l’Angleterre à la fin du récit.  God save de Queen !

JR

5 commentaires sur “Blake et Mortimer T27 : Le cri du Moloch

Ajouter un commentaire

  1. « … la volonté apparente de faire du fric sur nos deux héros et leur Némésis… »
    Je crois que tout est dit !👍
    J’avais aussi beaucoup apprécié l’ambiance de la Marque jaune et l’Affaire du collier dans ma jeunesse, mais j’ai depuis abandonné la lecture de cette série ringarde.
    Je trouve consternant qu’elle fasse partie des meilleures ventes à chaque sortie depuis plusieurs années où on sent bien que les éditeurs surfent sur cette aubaine… une véritable exploitation, voire arnaque !… mais s’il y a des amateurs, tant mieux pour eux, mais ça continuera à être sans moi !🙄

    Aimé par 1 personne

  2. Je passe !
    Toutes les critiques rejoignent celle de JR.
    Je crois malheureusement que depuis le professeur Sato cela soit des pales copies.

    Aimé par 1 personne

    1. Mais tu as tout à fait le droit d’aimer… tous les goûts sont dans la nature.
      Je dis juste que ce n’est pas ma tasse de thé😉… et je n’aime pas les médias qui parlent toujours des séries phares qui n’en ont pas besoin (B&M, Asterix ou Lucky Luke…) car on ne prête qu’aux riches.🙄

      J'aime

  3. Je ne suis d’accord ni avec l’un, ni avec l’autre de vos avis tout en étant aussi d’accord avec l’un ou l’autre. Personnellement, je continue à lire et acheter B&M (sauf celui de Schuitten, où là ça était vraiment un rejet total rien qu’avec la couverture). Je continue par nostalgie, par intérêt de voir ce que d’autres auteurs peuvent faire sur ce matériau, pour l’époque après-guerre que j’aime bien…. Enfin pour diverses raisons ! Je trouve que tous les albums de la reprise ne sont pas effectivement égaux en qualité, mais il y en a quand même quelques uns que j’ai bien apprécié et peut-être même plus que ceux d’Egard P. Jacobs (l’Affaire Francis Blake, la Machination Voronov entres autres) .
    En revanche cet album là, comme le précédent de Dufaux (l’Onde Septimus) ne m’a pas du tout plu. Creux, sans intérêt, donc très déçue par le scénario de Dufaux duquel j’attendais beaucoup mieux.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :