Vinifera – Le vin rouge sang.

Scénario : Corbeyran
Dessin : Luc Brahy
Éditeur : Glénat
Date de sortie : 30 septembre 2020
Pages: 56.
Genre : Histoire, viticulture.

 » Tu te rends compte ? Du faux vin ! Tous les gars d’ici ont les nerfs à vif…Ca va mal finir ! »

Résumé de l’éditeur:

Vin d’insurrection.

Le 4 mars 1976 à Montredon, une manifestation de viticulteurs dégénère. Les CRS comme les manifestants sont armés. Pendant vingt minutes des coups de feu sont tirés et l’affrontement devient un véritable champ de bataille. Résultat : deux morts, un dans chaque camp, et un vote pour une « démobilisation provisoire ». Le souvenir de cette explosion de violence marque alors profondément les mémoires de la population.


Cinq ans plus tard, la blessure est moins profonde, mais les problèmes sont toujours les mêmes pour les viticulteurs de la région. Afin de manifester leur mécontentement, cinquante membres du CVRAV (Comité Régional d’Action Viticole) s’emparent d’un navire italien au large de Sète : l’Ampelos. Cette action menée pacifiquement est l’aboutissement de nombreux agissements visant à dénoncer la contrebande d’ersatz de vin en provenance d’Italie. Depuis trop longtemps, la vente de vin de contrefaçon amenuise les revenus des honnêtes viticulteurs Français et Italiens. Étrange et heureux hasard, les activistes viennent d’embarquer sur un bateau dans lequel ils découvrent un laboratoire produisant de grandes quantités de vin illégal. Une aubaine dont ils se serviront pour médiatiser leur lutte et leur discours.

L’histoire vraie d’une lutte sociale et viticole menée poing levé pour sortir d’un anonymat meurtrier.

Mon avis:

Antoine rêvait d’être architecte mais la vie en a décidé autrement… Son père s’est retrouvé paralysé dans un fauteuil roulant suite à une manifestation durement réprimée par les CRS. Antoine a donc renoncé à ses ambitions et est revenu au bercail pour reprendre l’entreprise viticole familiale. Il faut dire que dans la famille on est viticulteurs depuis des générations et que tous ont mené une lutte pour la garantie de leurs droits et d’un prix équitable.

Antoine ne sait pas toute la vérité sur la manifestation qui a fait de son père un handicapé et à chaque fois qu’il désire en parler, ça tourne en dispute et d’ailleurs leur relation n’est pas très bonne. Mais Antoine fait ce qu’il peut pour maintenir à flot l’entreprise.

Mais le prix de l’hectolitre de vin descend toujours plus bas, certains viticulteurs jettent leur production car de toute manière cela ne rapporterait rien…Comme il y a des années, la colère gronde dans les syndicats et les coopératives et Antoine en fait partie. Il faut dire que le vin italien et espagnol grignote des parts de marché importantes. Sans compter les faux vins qui circulent entre les pays, tout ceci attise le feu de la révolte !

Antoine accepte de participer à des actions de destruction incognito jusqu’au jour où ils investissent un navire italien et découvrent dans les cales de quoi fabriquer du faux vin. Ils font appel à la presse pour constater les choses et faire entendre leurs voix.

L’appel des viticulteurs sera t’il entendu ? Les choses changeront-elles ? Antoine évitera-t’il les soucis avec la justice ? Vous découvrirez la suite en lisant cet ouvrage.

Vinifera est une collection axée sur l’Histoire du vin depuis les vignes de Pompéi créée en partenariat avec Jérôme Baudouin directeur de la revue du vin de France. A la fin de la BD se trouve un petit cahier historique qui dresse la période dans laquelle se déroule cette BD accompagné de photos d’époque.

C’est un ouvrage assez sympathique, le scénario est évoqué de manière générale mais le cahier à la fin pallie aux détails qui pourraient manquer. Les dessins sont assez détaillés même si je n’ai pas eu le coup de cœur mais ils accompagnent très bien le récit.

Voilà une collection qui ravira les amateurs de vins et les épicuriens ou tout simplement les curieux de l’Histoire. Même si je ne bois pas de vin, j’ai pris plaisir à découvrir cet univers même si j’aurais été plus intéressée par la période de l’Antiquité afin d’avoir le début. Cela dit, j’ai un autre tome que je chroniquerai bientôt sur une autre période historique, soyez donc patients ^^

Dans l’ensemble une bonne collection, une thématique intéressante et une BD fort sympathique, je serais curieuse de découvrir les autres…Sur ce, santé mes amis !

Sandra/Ithilwen

3 commentaires sur “Vinifera – Le vin rouge sang.

Ajouter un commentaire

    1. Je laisse ma tasse de thé aux rosbifs, je préfère le pinard ! Quant aux ouvrages sur le vin, je pense que la moitié de la production est l’œuvre du Bordelais Corbeyran ! (40 titres à lui seul, qui dit mieux !)🍷😉

      Aimé par 1 personne

  1. Personnellement je n’y connais strictement rien au vin et à la viticulture. Ca me permet de combler un peu mes lacunes mais c’est sûr qu’il faut des années d’études pour en faire le tour ^^

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :