La voie du sabre T3

L’incendie de l’esprit

Scénariste : Mathieu Mariolle
Dessinateur : Federico Ferniani
Editeur : Glénat
Genre : Médiéval – Combats de sabre
Sortie : le 11 mars 2020

Avis de l’éditeur :

Pour parfaire l’éducation de son fils Mikédi, le chef de guerre Nakamura Ito le confie à un rônin du nom de Miyamoto Musashi. Un samouraï de légende, le plus grand maître de sabre qu’ait connu l’Empire des quatre Poissons-Chats. 

Mon avis :

Bataille sur bataille, le jeune guerrier Mikedi prouve l’étendue de son savoir quant à manier le sabre. L’ennemi le considère comme une véritable menace et tente de déjouer ses plans machiavéliques. Vu la perte de nombreux de ses généraux, l’empereur lui soumet une offre en lui envoyant l’un de ses émissaires.

Suite à un simple échange de mots, l’impulsivité de Mikedi le pousse à trancher la tête d’Hideata Bunraku, le conseiller personnel de l’empereur. Un geste colérique qui lui vaudra cependant les bonnes grâces de ce dernier, qui en échange de ses armées retenues lui propose une entrevue avec l’impératrice-fille, Tokugawa Nâgâ.

Mais celui qui dispose de tout, ne profite hélas de rien comme lui indique son maître Myamoto Musashi. Le maître et l’élève empruntent des itinéraires distincts, Mikedi rejoignant de son côté l’impératrice-fille comme prévu, l’épousant pour obtenir le pouvoir détenu dans l’encre de Shô.

9782344009178_p_6

Dés lors, le jeune guerrier rebelle part conquérir le monde, d’abord sous les ordres du puissant samouraï Yoshishige Araki avant de le remplacer à la tête d’une vaste armée. 6 longues années où le sang coule à flot. 6 longues années où son nom résonne de toutes part. Mais chaque journée endeuillée par la mort des siens et particulièrement embrumée par la voie de son maître parcourt inlassablement son esprit.

Pour ce troisième opus, qui clôt d’ailleurs ce récit, Mathieu Mariolle conte de manière remarquable cette vengeance à deux visages. Bien que quelque peu téléphoné par le dénouement de son œuvre, le lecteur se sent aspiré tout du long par la magie qui s’y trame. L’élève devant tout à son maître et qui par le désir illimité de pouvoir se le mettra à dos, pour ensuite être envahi de la perte de sa présence, qui se conclura en une haine profonde.

A1Z2ToyMS3L

Rien de totalement neuf mais idéalement imbriqué pour tenir une majorité de lecteurs en haleine.

Mais la grande force de cette saga réside au niveau de son style graphique. Le premier plat de couverture parle pour lui-même prônant un style vif, reluisant et riche en détails. En moyenne une page sur quatre se veut être une pleine planche ou s’y rapprochant. Vue aérienne avec profondeur de champ, précision millimétrée des armures des combattants, visages tuméfiés par la folie ou la guerre, la qualité graphique est presque optimale si ce n’est qu’étrangement quelques cases dessinées à la va-vite manquent à l’appel.

Remercions également la palette de couleurs de Luca Saponti, qui émergent littéralement.

Pas un chef-d’œuvre pour autant, La voie du sabre se classe néanmoins parmi les récits de katanas les plus ambitieux de ces dernières années.

Coq de Combat

2 commentaires sur “La voie du sabre T3

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :