Les étranges enquêtes du Major Burns

Scénario : Devig
Dessin : Devig
Éditeur : Fluide Glacial
64 pages
Date de sortie : 26 août 2020
Genre : Humour

J’ai a-do-ré ! Mais je ne suis pas certain que mon enthousiasme soit universellement partagé...

Présentation de l’éditeur

Une série d’histoires courtes, fantastiques et cruelles racontant les folles aventures de deux enquêteurs loufoques au temps de la reine Victoria à Londres. Une parodie entre Sherlock Holmes et Blake & Mortimer, dans un style ligne claire très maîtrisé et bourré d’humour.

Londres, 1885, la cité la plus peuplée du monde avance à marche forcée vers une industrialisation frénétique, ignorant l’odieuse pauvreté et la croissante criminalité qu’elle génère. En ces temps troublés, Scotland Yard décide la création d’un Département consacré aux « Cas particuliers ». Ils ignorent, à ce moment-là, que les deux enquêteurs qu’ils ont désignés, le Major Burns et le Docteur Wayne, sont, eux aussi, très particuliers…

Mon avis

S’il y a une chose que l’actualité nous rappelle malheureusement trop régulièrement, c’est qu’en matière d’humour, on n’est vraiment pas tous d’accord… J’ai d’ailleurs pu l’observer moi-même lors de la participation de SambaBD au jury du 1er Prix BD Lecteurs.com. En effet, je fus le seul à réellement défendre une BD d’humour que j’avais, à titre personnel, trouvée géniale. J’ai pu voir à quel point cette BD, avec son humour très grinçant, pouvait cristalliser du rejet, voire même une forme d’animosité… Tout ça pour vous dire qu’avec cette BD d’humour-ci, je me retrouve un peu dans la même position. J’ai a-do-ré ! Mais je ne suis pas certain que mon enthousiasme soit universellement partagé.

Et pourtant… Pourtant, il y a de quoi s’esclaffer au milieu de cette grosse dizaine (onze en fait) d’historiettes toutes plus loufoques et déjantées les unes que les autres. Devig y fait étalage d’un humour que son éditeur qualifie de cruel. Je n’irai pour ma part pas aussi loin, mais je dirais que c’est au minimum caustique… Les deux héros enquêteurs sont tour à tour racistes (envers les français), grossiers, vulgaires et font surtout preuve d’une absence totale d’empathie pour le sort de leur prochain. C’est tellement vrai qu’ils se moquent au sens propre comme au figuré des nombreuses morts d’innocents qui jalonnent leurs enquêtes. D’ailleurs, en ce qui concerne le gore et les innocents, Devig semble n’avoir aucun tabou… Et c’est tant mieux !

En outre, le duo comique Burns-Wayne fonctionne à merveille. Burns, le chef, très british, qui garde son flegme et son sens de la dérision en toutes situations et Wayne, médecin sans cœur aux allures de Rastapopoulos un peu rondouillard, et qui ne perd jamais le nord quand il s’agit d’avantager sa petite personne.

Bref, c’est vraiment très drôle si vous aimez ce genre d’humour. Gros coup de cœur !

Odradek

2 commentaires sur “Les étranges enquêtes du Major Burns

Ajouter un commentaire

  1. Bon sang ! j’aurais peut-être dû persévérer sur cet album. Les premières pages ne m’ont pas donné envie, et je ne suis donc pas allé plus loin. Et je n’ai malheureusement pas le temps de tout lire.

    Aimé par 1 personne

    1. Après, je ne dis pas que ça fera rire tout le monde, mais moi, en tout cas, c’est mon genre d’humour.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :