Journaux troublés

Scénario : Sebastien Perez
Dessin : 
Marco Mazzoni
Éditeur :
Soleil
Sortie : 26 août 2020
Genre : psychologie, métaphore animalière, introspection

Sans l’ombre d’un doute, la collection « Métamorphose » des éditions Soleil est une série de pépites tant scénaristiques que graphiques. « Journaux troublés » ne déroge pas à la règle. Son impact visuel signé Marco Mazzoni est impressionnant. […] Quand, en prime, Sébastien Perez joue la carte du journal intime, dans un style poétique et tellement authentique : les plus stoïques des lecteurs auront de quoi fondre.

Présentation de l’éditeur :

Journaux troublés propose une immersion éblouissante dans l’intimité de malades mentaux.

« Bipolarité », « dysmorphophobie », « paranoïa » … tout le monde connaît ces termes. Mais que dissimulent-ils réellement ? Cet ouvrage aborde treize maladies psychiatriques à travers des extraits de journaux intimes de patients d’un asile imaginaire : l’Arion Asylum. L’un après l’autre, ces troubles mentaux se racontent, accompagnés d’une illustration, parabole animalière ; puis s’ensuit une transcription émotionnelle sous forme de bande dessinée, avant de terminer par une description succincte de la maladie. Un livre qui traite magnifiquement d’un sujet ancré dans la société depuis toujours et qui n’a jamais cessé de fasciner.

journaux troubles_metamorphoses_editions soleil-scan

Mon avis :

Sans l’ombre d’un doute, la collection « Métamorphose » des éditions Soleil est une série de pépites tant scénaristiques que graphiques. « Journaux troublés » ne déroge pas à la règle. Son impact visuel signé Marco Mazzoni, avec ces animaux tourmentés, est impressionnant. Imaginer ces créatures qui, en principe, vivent l’instant présent mieux que quiconque, les voir se déformer, être happés par une végétation invasive qui les rongent tant de l’extérieur que de l’intérieur, l’expression de leurs yeux – même clos : il y a de quoi laisser le lecteur pantois.

Alors, quand, en prime, Sébastien Perez joue la carte du journal intime, dans un style poétique et tellement authentique : les plus stoïques des lecteurs auront de quoi fondre pour le trouble qui s’empare de ces êtres sans défenses apparentes.

« Treize… treize patients.
Treize troubles mentaux.

Treize… chiffre du déséquilibre
qui fait vaciller, effraie parfois
et pousse à la folie.

Douze tableaux lient et scellent
ces treize extraits de journaux
intimes, constituant ainsi le treizième
et ultime tableau.

Douze illustrations qui n’en font
qu’une et qui révèlent ensemble
la véritable origine de ces troubles… »
journaux troubles_metamorphoses_editions soleil-scan2

Les personnes qui connaissent l’un de ces troubles pour en souffrir ou connaître un patient, savent d’emblée ce que représente ce 13e et ultime tableau. Il est là, quasi depuis le début de l’ouvrage ; on peut le deviner dans la carte qui conduit deux jeunes aventuriers dans cet ancien asile, dans les portraits d’animaux/patients et jusqu’au tableau, lui-même accroché au-dessus du visiteur à tête d’oiseau qui lit un des 13 journaux intimes.

S’il n’y avait qu’un mot pour définir cet œuvre, il serait à la fois « magnifique » et « magnifiant ». Une vision profonde de troubles mentaux pas si étrangers que cela dans la société – je plaide d’ailleurs « coupable » de souffrir de deux d’entre eux – et en « malade » que je suis : je sais que les gens qui connaissent l’un ou l’autre dans sa vie de tous les jours, cette œuvre leur sera parlante plus qu’à quiconque.

Bravo, merci.
ShayHlyn.

7 commentaires sur “Journaux troublés

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :