Bêtes de somme – Surveillance de quartier

Scénario : Evan Dorkin, Mike Mignola, Sarah Dyer
Dessins : Jill Thompson, Benjamin Dewey
DL : 05/2020
Editeur : Delcourt
ISBN : 978-2-413-02757-7
NB pages : 182

« A votre place, je n’irais pas le suivre dans ces bois. On dit qu’il s’y trame des choses étranges. »
« Sans blague ? »

Contient en version originale chez Dark Horse Comics :
Hellboy / Beasts of Burden : Sacrifice, Beasts of Burden: Neighborhood Watch, Beasts of Burden: Hunters and Gatherers, Beasts of Burden : What the Cat Dragged in, et Beasts of Burden : The Presence of Others #1-2.


Résumé éditeur :
Les chiens et chats de Burden Hill protègent leur communauté contre les dommages causés par les menaces surnaturelles qui rôdent, que cela soit un démon décidé à se venger, un tueur invisible ou… un troupeau de moutons égarés. Alors qu’un mal croissant cherche à submerger la ville, les animaux trouvent un allié aussi inattendu qu’improbable en la personne de Hellboy !

Huit ans après la parution du tome un dans nos contrées Bêtes de somme revient dans un tome deux qui s’inscrit dans la continuité, mais peut tout à fait se lire de manière indépendante.

Le tome s’articule autour de plusieurs nouvelles plus ou moins longues. Se succéderont ainsi vampire, sorcières, golem érubescent par le sang, fantômes ou autres rat géant à la solde d’un esprit vengeur. Pour mener à bien leurs aventures successives notre équipe pourra compter sur l’aide des chats, chiens et ratons laveurs du quartier, mais aussi d’invité spécial comme Hellboy (dans leur première aventure).

L’on pourrait croire que la structure même des tomes avec des récits courts pourrait hacher la lecture, mais il n’en est rien. L’univers est développé, le rythme est soutenu, les situations variées et les personnages attachants. Le tout est sublimé par l’immense Jill Thompson dont le travail ne cesse de m’émerveiller depuis plus de vingt ans (les scans de cette chronique ne lui rendent pas forcément justice, n’hésitez pas à fureter la toile pour découvrir son travail). Cet album est un vrai plaisir pour les yeux.

Si vous aimez les univers teintés de surnaturel (Hellboy, HillBilly ou The Goon) allez-y les yeux fermés.

En fin de recueil, l’habituel carnet de croquis de 24 pages commenté par Evan Dorkin, Jill Thompson et Benjamin Dewey. Toujours intéressant. A noter qu’il n’y a pas de jaquette sur ce tome 2.

ScénarioDessinico_Album
coeur_trois_et_demicoeur_cinqcoeur_quatre_et_demi

JaXoM

2 commentaires sur “Bêtes de somme – Surveillance de quartier

Ajouter un commentaire

  1. J’ai compris que tu es émerveillé par cette dame !… c’est en effet plutôt beau et attractif, mais sans toutefois valoir 5/5 (ce n’est que mon avis) car ça ne laisse aucune marge pour d’autres beaucoup plus beaux !🙄😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :