Le vieux docteur – A.T. Still, pionnier de l’ostéopathie.

Scénario : Piatzszek Stéphane
Dessin : Blary Benoît
Éditeur : Soleil Editions
Pages: 88
Date de sortie :  le 11/03/2020
Genre : Histoire, médecines alternatives,Otéopathie.

« Je vais connaître la machine humaine dans ses moindres détails. »

Résumé de l’éditeur:

Les médecines « douces » sont parfois nées de circonstances dramatiques. L’ostéopathie, par exemple, doit sa naissance à la vie très rude des pionniers de l’Ouest américain et aux terribles hôpitaux de la guerre de Sécession.

Andrew Taylor Still, intelligent et déterminé, embrasse la même carrière que son père, dans une Amérique frustre où la médecine consiste à soulager le patient avec de l’alcool. À force d’observations et d’études notamment avec les indiens, il imagine une pratique centrée sur le squelette car des os bien en place permettent aux fluides de circuler et ainsi le corps comme l’esprit s’en portent mieux.

docteur_1

Mon avis:

Quel ouvrage fascinant, j’ignorais que cette pratique était née aux Etats-Unis. Ce fut un long et douloureux chemin pour que l’ostéopathie soit reconnue. Mais de prime abord, qui l’eut cru qu’un fils de paysan deviendrait le pionnier d’une nouvelle pratique.

Le docteur Still apprit la médecine, ou ce qu’on appelait autrefois ainsi, avec son père pasteur. Les drogues et autres alcools étaient étroitement liés à la prière et la volonté de Dieu. D’ailleurs, c’est Dieu lui-même qui dispensait maladie, mort et guérison selon sa miséricorde. Aller à l’encontre de ces médecines c’était aller à l’encontre de Dieu !

Durant de nombreuses années, le docteur Still suivit l’enseignement de son père et pratiqua ce qu’il lui avait appris. Mais au fur et à mesure du temps qui passait, il se rendit compte que finalement peu de ses patients survivaient. Il commença à se poser de nombreuses questions sur sa pratique…

docteur_2

Il se mit à lire de nombreux ouvrages différents qui traitaient de l’hypnose, du mesmérisme, du magnétisme et autres. Surtout, il rencontra des Indiens qui avaient aussi leur propre méthode de soin. A force d’études et de réflexions, il en conclut que Dieu n’était pas fait d’incertitudes. Au contraire, toute création de Dieu était harmonieuse et donc que les remèdes devaient se trouver dans ce qu’il avait créé et non en-dehors. C’est ainsi qu’il se mit à étudier le corps humain jusqu’à le connaître par cœur ! Bien entendu, sa vision des choses pour l’époque était on ne peut plus blasphématoire. Mais il persista malgré les rejets qu’il subit durant de nombreuses années.

docteur_3

Les patients qu’il avait guéris étaient trop peureux pour oser s’opposer à la majorité et donc le docteur Still resta longtemps dans l’ombre à arpenter les routes. Finalement, lors de son retour, une foule de patients l’attendaient, le temps avait fait son œuvre et surtout les gens avaient besoin de lui !

Sa notoriété grimpa en flèche et bientôt avec l’aide d’universitaires et de donations, il fonda un dispensaire et une école où il put transmettre son savoir. Il se battit durant le reste de sa vie pour que l’ostéopathie reste pure. Pas de médicaments, de drogues et surtout pas de chirurgie, uniquement l’utilisation des mains. Il pensait que sa découverte allait disparaître avec lui et finalement elle est de nos jours mondialement connue et pratiquée.

docteur_4

Un ouvrage vraiment intéressant avec des dessins réalistes bien que fait à l’aquarelle. Bémol quand même pour les bulles de caractères, c’est écrit assez petit et j’ai du forcer sur mes yeux pour pouvoir les lire correctement. Cela se ressent sur les images que j’ai sélectionnées, veuillez donc m’en excuser.

BD faisant partie des éditions Soleil mais qui appartient à la filiale « Quadrants » et à la collection « Astrolabe ». Une collection qui promet si elle continue sur sa lancée.

Une agréable découverte que je vous conseille vivement. Bonne rentrée à toutes et tous et soyez sages héhé 🙂

Sandra/Ithilwen.

6 commentaires sur “Le vieux docteur – A.T. Still, pionnier de l’ostéopathie.

Ajouter un commentaire

  1. et le choix des bulles rectangulaires n’est pas très heureux non plus je trouve. D’autant qu’elles ne sont même par remplies …

    J'aime

  2. D’accord avec vos remarques même si je ne peux me rendre compte de la lisibilité ne l’ayant pas en main. Les images du site Editeur sont lisibles. N’est-il pas possible que sur le blog on puisse illustrer la chronique (comme sur d’autres déjà vues sur ce blog) avec des images plus petites qui ouvrent sur des images plus grandes ? (si je savais le faire, je le ferais). Avec Photoshop, je peux réaliser des images à une dimension lisible (ex : 1200px de haut).
    A vous de voir ! 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :