Deux hivers un été

Scénario : Valérie Villieu
Dessin : Antoine Houcke
Éditeur : Boîte à bulles
192 pages
Date de sortie : 27 mai 2020
Genre : seconde guerre mondiale, biographie.

Encore un témoignage à travers les yeux d’une enfant devenue adulte bien trop vite, bien trop tôt dans ce monde de cauchemar. Elle quitte Paris adolescente pour y revenir femme, fiancée… mais orpheline. Un ouvrage comme tant d’autres, mais unique à la fois. Une énième voix dans l’obscurité pour rappeler l’horreur de la guerre.

Présentation de l’éditeur :

Le récit d’une adolescence partagée entre peur et insouciance pour un groupe de jeunes filles juives réfugiées en 1943 à Grenoble.

Wally, petite fille juive, n’a que six mois quand son père, sa mère, son frère et ses sœurs quittent la Pologne pour la France qui les fait tant rêver. Une nouvelle vie semble s’annoncer. Mais en 1939, l’Allemagne envahit la Pologne, puis fait capituler la France en 1940. Paris et tout le Nord du pays est occupé. Le port de l’Étoile Jaune devient obligatoire pour tous les Juifs ; la menace se fait de plus en plus précise, les rafles commencent… Leurs parents décident alors d’envoyer Wally et ses sœurs à Corenc dans les Alpes. Eux, resteront à Paris avec Jackie, quant à Béno, il sera arrêté et détenu dans le camp de Drancy.

Se cacher, survivre, manger, déjouer les interrogatoires sera le quotidien de Wally dans cette zone supposée sûre qui ne l’est finalement plus tant que ça, une fois les soldats italiens remplacés par les allemands. Et puis il y a la peur. La peur qui parfois cède la place au bonheur insouciant propre aux jeunes de leur âge.

Puis à la libération, l’espoir indéfectible – mais finalement déçu – de retrouver sa famille saine et sauve.

Pages_de_2_hivers_1_ete_boite-a-bulles

Mon avis :

Dans la même veine que « La guerre de Catherine » aux éditions Rue de Sèvres, « Deux hivers un été » retrace la vie d’une jeune juive dans le chaos de la seconde guerre mondiale. Il aura fallu le simple clic d’un enregistreur pour que Wally se remémore ces deux hivers et cet été de terreur et d’inquiétude ; des pans de son passé qu’elle pensait flou dans sa mémoire et pourtant plus vivaces que jamais.

Comme tant d’enfants juifs en Europe, elle découvre la cruauté nazi, l’humiliation de la croix jaune sur leurs vêtements, les compatriotes tantôt alliés, tantôt plus cruels encore que les allemands, les magasins juifs saisis et « arianisés », les premières déportations, les rafles… et l’évasion vers les terres présumées libres.

Pages_de_2_hivers_1_ete_boite-a-bulles_2

La vie est dure, parfois les repas sont frugaux ; maigres pitances, mais tellement plus que les gens dans les camps. Wally a la chance d’être libre, mais à quel prix ? Toujours se cacher, se méfier des militaires, des contrôles, … pourtant, les Alpes offrent un décor paradisiaque. Au fil des pages, le lecteur quitte la grisaille de la ville, et un dessin monochrome, pour les couleurs et l’air pur de la campagne, de la montagne. Des teintes joyeuses qui peuvent s’assombrir à chaque revers de situation… et dieu sait qu’il y en a quand on est juif dans les années 40-45. Des illustrations dignes de photos ou de cartes postales passées sous un filtre crayonné pour rendre ces souvenirs encore plus réels aux lecteurs.

Encore un témoignage à travers les yeux d’une enfant devenue adulte bien trop vite, bien trop tôt dans ce monde de cauchemar. Elle quitte Paris adolescente pour y revenir femme, fiancée… mais orpheline. Un ouvrage comme tant d’autres, mais unique à la fois. Une énième voix dans l’obscurité pour rappeler l’horreur de la guerre.

 

ShayHlyn

 

3 commentaires sur “Deux hivers un été

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :