Le Merlu T1. Les routes de la défaite.

Dessin :Jérome Phalippou
Jérome Phalippou
Scenario: Thierry Dubois.
Editeur: Paquet.
Sortie : 5 aout 2020.
48 pages+ cahier graphique réservé à la première édition.
Genre : récit historique romancé.

«-Et je ne te parle pas de sa haine des juifs.
-Hem…C’est une maladie assez rependue en ce moment non ?»

Le résumé éditeur.

Mai 1940, l’exode, une colonne de camions tente de monter au front. Mais la percée allemande est trop forte. La troupe est faite prisonnière. Pour Georges Colin, soldat de 25 ans, il n’est pas question de moisir dans les camps. À la première occasion, il s’évade et rentre chez lui, tant bien que mal. L’armistice est signé. L’occupation commence. La petite entreprise familiale de transport est réduite à néant, ou presque. Il faudra plus que du courage pour relancer l’activité. Quand on conduit un camion, et que l’on passe régulièrement la ligne de démarcation, on intéresse bien du monde.

le merlu les routes de la défaite

Mon avis.

Quand j’ai ouvert cet album, j’ai dû me forcer un peu car je trouvais le dessin assez rustique. Mais au fil des pages, j’ai rencontré des personnages connus du monde la BD qui m’ont fait changer d’avis, c’est un trait plutôt riche, les cases sont surchargées de petits détails, les véhicules aussi bien terrestres que volants sont bien retranscrits, les gueules sentent bon le terroir français, bref mon impression de départ s’est vite transformée en un sentiment positif.
L’histoire commence vraiment très bien avec la débâcle de l’armée française. On s’y croirait avec les ordres et les contre-ordres d’officiers « compétents », une pagaille pas possible et dans tout ce bordel, notre héros qui essaye de faire vaille que vaille son devoir. Ensuite, c’est le règne de la débrouille. On regarde ici la guerre par la petite lorgnette d’un simple camionneur. Cette façon de faire n’est pas sans rappeler la série « un village français ». D’ ailleurs si vous avez apprécié cette série, je vous conseille fortement ce Merlu car tous les mêmes ingrédients y sont et on s’attache très vite aux principaux protagonistes.
Voilà donc une excellente mise en bouche que ce Merlu.

 

Samba

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :