Raven – tome 1 – némésis

Scénario : Mathieu Lauffray
Dessin : Mathieu Lauffray
Éditeur : Dargaud
56 pages
Date de sortie :  5 juin 2020
Genre : aventure


« Raven, tu reviens seul, une fois de plus ! »

 

Présentation de l’éditeur

Au XVIIe siècle, alors que le pavillon de l’Union Jack flotte sur la mer des Caraïbes, Raven, un jeune et impétueux pirate décide de mettre la main sur un prétendu trésor, promis à l’infâme gouverneur de Tortuga qui fait appel à lady Darksee, une redoutable femme pirate, en échange du pardon royal. Mais Raven, qui assiste à la scène, décide de les devancer et d’agir seul grâce à un plan de l’île où se situerait le trésor. L’île volcanique, perdue dans les Caraïbes et peuplée par une tribu cannibale, s’avère pourtant dangereuse… Et c’est précisément sur celle-ci que le nouveau gouverneur de Tortuga et sa famille, venus de France, ont échoué après un long voyage…

raven t1_pl

Mon avis

Au premier regard jeté sur cette couverture avec ce flibustier accroché au mat d’un bateau, en pleine tourmente et sabre au clair, on s’imagine avoir affaire à une ultime aventure du fameux Long John Silver. Il n’en est rien, et si la parenté entre ce Raven et le pirate de Robert Louis Stevenson semble si évidente c’est que derrière tout ça on retrouve l’excellent coup de pinceau de Mathieu Lauffray. Seul aux manettes sur cette nouvelle série de piraterie, il applique avec réussite et efficacité les recettes qui marchent pour ce genre de récit. Il faut de l’aventure, un peu de violence, du mystère, des personnages hauts en couleurs et forts en gueule, des méchants et des …. méchantes. Ah ! Et puis un trésor convoité par tout un tas de gens assez peu recommandables. Il y a tout ça dans Raven. Sauf que ce Raven, dont on ne sait que peu de choses pour le moment si ce n’est qu’il est français, est un méchant sympathique et attachant. Un anti héros faillible, orgueilleux et trop fougueux, qui a tendance à foirer pas mal de choses et à vite se retrouver dans des situations inextricables.

Matthieu Lauffray s’amuse et se lâche littéralement dans ce registre de piraterie ! Il nous livre une fresque romanesque ébouriffante, au rythme endiablé, en utilisant toutes les ficelles connues pour maintenir le lecteur en haleine. On marche à fond et on se délecte de ses planches majestueuses. Elles sont à la hauteur de l’aventure qu’il propose, pleines de dynamisme et de fougue, de décors inquiétants dans lesquels on voit la folie des hommes et des éléments se déchainer.

Une aventure anti confinement, qui sent bon le large, la liberté, les embruns, le rhum et le souffre, et qui vous emmènera dans une virevoltante chasse au trésor.

Loubrun

 

 

3 commentaires sur “Raven – tome 1 – némésis

Ajouter un commentaire

    1. oui, c’est ce que je dis, ce sont de grosses ficelles connues mais ça fonctionne bien, ça détend et on passe un bon moment.
      Et c’est largement moins chiant que les Jack Sparrow dont je n’ai jamais pu aller bout d’un film tellement c’est lourd.

      J'aime

  1. Je l’ai lu il y a un mois et je ne m’en souviens plus. Enfin je me souviens que c’était sympa mais c’est à peu près tout.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :