Bruno Brazil: BLACK PROGRAM T1

Scénario : Laurent-Frédéric Bollé
Dessin : Philippe Aymond
Éditeur : Le Lombard
54 pages
Date de sortie :  18 octobre 2019
Genre : Aventures, espionnage


J’ai été déchiquetée par une rafale de mitrailleuse ! Je ressens encore dans ma chair cette douleur infâme !

Image

Présentation de l’éditeur

Bruno Brazil et son commando caïman ont mené avec succès les missions les plus périlleuses. Mais la dernière a mal tourné et plusieurs membres de l’équipe ont été tués ou gravement mutilés.
Quelques mois plus tard, Brazil n’est pas entièrement remis de la tragédie. Mais une nouvelle menace vient d’apparaître. Un criminel insaisissable assassine tous les anciens ennemis du commando. Et ce nouvel adversaire semble préparer une opération d’envergure liée à la conquête spatiale. L’heure n’est plus au chagrin et aux plaies que l’on panse. Les survivants du commando caïman doivent se réunir à nouveau.

PlancheS_67150

 

 

Mon avis

Bruno Brazil était une de mes séries d’action préférées dans mon adolescence. Aussi j’attendais cette reprise avec impatience… Et je n’ai pas été déçu ! Tout est là ! Les lecteurs de la série originale étaient restés sur leur faim : le commando Caïman avait été décimé, l’équipe de Brazil n’avait pu se venger, il n’y avait pas eu de revanche. L’idée géniale des nouveaux auteurs (dur après Greg et Vance) a été de repartir de là où l’histoire s’était arrêtée ! et cela marche – contrairement à la reprise de Bob Morane (par Brunschwig et Ducoudray) qui voulait revisiter les personnages avec le résultat désastreux que l’on connaît – nous suivons donc Brazil et son second, Gaucho Morales, renvoyés en action par le colonel L lorsque les anciens ennemis du commando sont mystérieusement éliminés. Brazil va réactiver les caïmans avec deux agents survivants : Whip Rafale (paraplégique) et Nomade (apparemment « disjoncté »). L’épisode se termine sur un « twist » final d’envergure qui laisse présager un deuxième épisode d’anthologie. Nos héros sont fatigués (Brazil touché par la mort de ses camarades suit une psychanalyse) mais toujours en forme et l’ennemi invisible va devoir numéroter ses abattis !

JR

 

 

 

 

 

 

6 commentaires sur “Bruno Brazil: BLACK PROGRAM T1

Ajouter un commentaire

  1. « … contrairement à la reprise de Bob Morane (par Brunschwig et Ducoudray) qui voulait revisiter les personnages avec le résultat désastreux que l’on connaît. »
    Désolé, mais je ne peux pas te laisser dire ce genre de chose sans réagir.
    Je sais que tu fais partie des nostalgiques qui n’aiment pas que l’on modernise des personnages d’une autre époque (crime de lèse majesté !), ce n’est pas une raison pour dire des contre-vérité.
    Si tu parcours les critiques de certains sites de référence crédibles, les appréciations étaient plutôt bonnes… donc le terme « désastreux » ne colle pas du tout avec les sombres raisons qui ont fait que l’éditeur a souhaité mettre un terme à cette initiative.
    Une fois encore je ne peux partager ton opinion car nous avons des goûts diamétralement opposés. (j’espère que je ne serai pas censuré !).

    J'aime

    1. Je suis d’accord avec toi. Les éditeurs doivent manquer d’imagination et parier sur le succès d’une reprise de séries mythiques qui plairont, ou pas, au public avec le parti pris de conserver l’esprit ou d’innover !🙄
      Perso, je ne suis pas fan des reprises… surtout quand je n’avais pas lu les séries mères (B&M…) et que je ne suis pas un nostalgique des vieilles BD lues dans ma jeunesse car j’ai mûri… je suis même un peu blet !🤣

      J'aime

  2. Réponses en vrac:

    1 je ne critique pas le travail des repreneurs de Bob Morane dont le travail est louable et je m’appuie, pour mes dires, sur les discussions eues avec des « fanatiques » de Bob Morane (qui ne jurent que par leur héros). L’histoire était très bonne mais il ne fallait pas nommer les héros Morane et Ballantine qui – je suis d’accord avec toi – appartiennent au passé et devaient rester dans la mémoire…
    2 je ne suis pas fan des reprises non plus et déteste souvent que l’on continue avec de nouveaux auteurs lorsque les créateurs sont morts (trop de séries de Buck Danny à Boule et Bill, en passant par Lucky Luke auraient du s’arrêter depuis longtemps).
    3 En ce qui concerne Bruno Brazil, l’histoire s’était arrêtée sans fin réelle (je déteste ça aussi) et je suis curieux de voir comment ces nouveaux auteurs la termineront – ce nouveau récit est d’ailleurs d’une facture appartenant plus au passé qu’aux récits actuels.
    4 Aimer les séries de sa jeunesse ne veut pas dire qu’on n’a pas mûri et c’est là que tes propos m’agressent parfois – ce n’est pas en refusant tout ce qu’était la BD des années passées que tu vas te sentir plus jeune et arrêter ta décrépitude mon cher !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :