Just not married T1

Auteur : Higurashi Kinoko
Editeur :Kana (life)
Sortie : 20 mars 2020.
Genre : Seinen, tranche de vie.

«  Il suffit de tenir les hommes par l’estomac »

just not married t1

Le résumé éditeur.

Ritsuko et Shûichi sont en couple depuis qu’ils étaient au lycée. 10 ans de couple, 8 ans de vie commune, inévitablement, les gens leur demandent : “Et vous êtes mariés ?”
Ritsuko en a l’habitude et ne s’en inquiète plus du tout. Mais approchant de la trentaine, la pression de l’entourage ne fait qu’augmenter. De manière tacite ou explicite, LA question ne cesse de revenir : “Alors, c’est pour quand ?”
Ils ne sont pas pressés de se marier, ni d’avoir des enfants. Cela viendra au moment voulu, à leur rythme et non à celui imposé par leur entourage.

just not married e

Mon avis.

Voici un des six titres de la collection Life de Kana qui sortira cette année. Des titres qui sont adressés aux adultes ayant grandi de concert avec les mangas installés depuis près de 30 ans dans nos contrées.
Just not married est initialement sorti au Japon en 2012 et comporte 5 volumes. Vu le sujet, j’ai des craintes sur la redondance des propos ou le remplissage pour faire durer l’affaire. Mais pour faire passer la pilule contraceptive, l’auteur a eu la bonne idée de nous montrer alternativement le point de vue de Ritsuko et Shüichi. Du coup, ça crée une sorte de curiosité pour connaitre le déroulement d’une même action mais d’une autre façon.
Le sujet qui pourrait paraître assez volatile nous montre la pression sociale pour le mariage, pour avoir des enfants ou pour tout simplement rentrer dans le moule. Mais quand on constate le nombre de familles monoparentales, on se dit que le disque a dû être rayé quelque part et que le bonheur de façade n’est pas une équation gagnante à tous les coups. Et donc pourquoi pas essayer une alternative et changer les diktats socialistes ( Bart, sors de cette chronique !)… Euh non sociétales ?
Le dessin est un peu à l’image du scénario, tantôt sérieux tantôt nettement plus léger. Un trait assez rondelet pour les visages mais aussi très élégant quand il s’agit du vestimentaire et de l’ allure des personnages.
Voilà donc un honorable début de série qui risque de nous faire tourner en rond de nombreux chapitres mais agrémenté de personnages très attachants.

Samba
Inscrivez-vous à la newsletter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :