Lucie et l’énigme du Sphinx

Auteur : Joe Todd-Stanton
Editeur : Sarbacane
56 pages
Date de sortie : 8 janvier 2020
Genre : jeunesse, fantastique, contes et légendes

Autant dire que la famille Vieillepierre est à coup sûr composée des nouveaux meilleurs amis des enfants en bas âge. Une façon ludique et accessible d’apprendre en allant se coucher le soir, en écoutant papa et/ou maman raconter ces merveilleux contes.

Présentation de l’éditeur :

Une aventure haletante imprégnée de légendes égyptiennes !

Quand son père, l’aventurier Arthur, disparaît en Égypte, Lucie rassemble son courage et part à sa recherche.

Pour résoudre l’énigme du Sphinx, elle doit solliciter l’aide des dieux égyptiens … mais sera-t-elle capable de surmonter ses peurs les plus secrètes pour sauver son père ?

Après Arthur et la corde d’or, une nouvelle aventure de la famille Vieillepierre.

Sans titre 1

Mon avis :

De prime abord, je n’avais pas fait le rapprochement entre les deux titres, mais en voyant écrit « Famille Vieillepierre » au-dessus de « Lucie et l’énigme du Sphinx » : le récit du jeune « Arthur et la corde d’or » m’est revenu comme un boomerang.

Mais c’est bien sûr ! Cette introduction avant le titre ne pouvait présager que d’une chose : Joe Todd-Stanton revenait avec une nouvelle aventure, mais pas avec le même héros… ou du moins, pas tout à fait. En entamant les premières pages de ce nouvel opus, nous découvrons que le jeune Arthur a grandi, il s’est marié et a eu une fille prénommée Lucie.

Sans titre 3

Cette dernière adore les histoires de son papa avant d’aller dormir, comment il a ramené le feu dans son village notamment, mais une fois la nuit tombée : la fillette tremble à l’idée que des monstres envahissent sa chambre. Terrifiée par l’obscurité, elle va même refuser de suivre son papa chéri dans une grotte alors qu’il lui réservait une surprise magique à l’intérieur.

Une idée ingénieuse de la part de l’auteur que de permettre également aux petites demoiselles de s’identifier au personnage principal. Mettant Arthur de côté, c’est au tour de Lucie de vaincre ses démons et sauver son père des griffes d’un dieu égyptien. Bravo ! Au lieu d’avoir un seul héros pour s’endormir le soir, nos jolies petites têtes blondes vont pouvoir enrichir leur savoir et agrémenter leurs rêves de mythologie interplanétaire avec une famille toute entière.

Sans titre 2

On en vient facilement même à se demander quel est le lien de parenté exact avec le narrateur que nous avions déjà rencontré dans les aventures d’Arthur. Ce vieux barbu qui nous raconte les aventures de ses ancêtres.

Autant dire que la famille Vieillepierre est à coup sûr composée des nouveaux meilleurs amis des enfants en bas âge. Une façon ludique et accessible d’apprendre en allant se coucher le soir, en écoutant papa et/ou maman raconter ces merveilleux contes.

ShayHlyn.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :